Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

20/11 - 06h59

Pierre en fanfare !

« Pierrot » l'a fait  et  n'a jamais démérité. Depuis le départ de Saint-Malo, Pierre Brasseur épate ! En terminant en 6è position cette 10è édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe (avant jury), cette figure montante de la course au large réalise un sacré tour de force à la barre de sa « vieille dame », un plan Owen Clarke de 2009. Ce sympathique visage de 34 ans,  qui a découvert le sel de  la course sur la transat du circuit Mini 6.50, démontre qu'il compte parmi les parmi les valeurs montantes de la voile océanique. Toujours dans le coup, ce natif d'Amiens a toujours pointé parmi les animateurs du top ten.

Alors qu'il a attrapé au vol, à deux mois du départ, la barre de ce bateau que lui a cédée Bertrand Guillonneau, Pierre n'a jamais démérité à bord de Matouba. Du départ à l'arrivée, il a disputé ce « Rhum surprise » comme on ouvre un cadeau. Son enthousiasme et sa disponibilité ont très tôt rencontré le suffrage de son sponsor guadeloupéen qui lui a réservé un accueil digne des plus grands : sous la pluie battante, et au tempo enfiévré de la fanfare. Bravo Pierrot ! 

Pierre à son arrivée : 
« Que accueil, excellent ! On m'avait dit qu'on me préparait un petit truc… et ben voilà, le petit truc ! Depuis le début, ce Rhum, il a plutôt bon goût. Depuis un mois, tout se passe bien, le départ, l'arrivée, la course. Je ne m'attendais pas forcément à finir à cette place là. J'avais dit, si je finis dans les dix premiers, je serai content, donc c'est vrai que terminer 6è, c'est un bon résultat. Au départ, il fallait être dans le bon paquet. Il y a eu d'entée de jeu une petite cassure, beaucoup se sont arrêtés, ce sont les aléas. Ensuite, j'ai réussi à faire ma route. A chaque fois, je me disais, je suis encore là ! Et puis à la fin, Alex (Pella, ndlr) s'est un peu barré, et les autres n'étaient pas si loin. Je me suis beaucoup appliqué. C'est technique l'alizé, c'est compliqué : y'a du vent ou y'a pas de vent, on ne sait jamais trop d'où il va venir. Il faut bien réfléchir. C'est ce que je retiens, on dit souvent que la route Sud, c'est la route cool, mais en fait on n'en a perdu en chemin… tu vois, y'avait des bateaux à côté de nous et maintenant ils sont à 200 milles derrière… Comme quoi, c'est vraiment technique. Cela a été dur parce qu'on met du rythme et de l'intensité, mais sinon les conditions, même au départ, n'ont jamais été démentielles. »


Autres actualités

23/02/2018

Kito de Pavant : une route du Rhum et ça repart !

Kito de Pavant : une route du Rhum et ça repart !

En quête de sponsors, le navigateur du Grau-du-Roi se prépare pour la 11e édition de La Route du Rhum - Destination Guadeloupe, avec un nouveau bateau.  

22/02/2018

Ciril GROUP rejoint le projet de Robin Marais

Ciril GROUP rejoint le projet de Robin Marais

Jeune skipper lyonnais, Robin Marais se prépare à prendre le départ, dans quelques mois, de La Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Après trois courses transatlantiques, il relève le défi de l'une des plus prestigieuses courses à la voile en solitaire, et le 4 novembre prochain s'élancera, dans la plus mythique traversée de l'Atlantique qui soufflera cette année ses 40 bougies.