Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

21/11 - 12h12

Wilfrid Clerton-Cap au Cap Location (Classe Rhum) : Plus de pilote dans le bateau…

« Aujourd'hui, c'est moi Popy qui vous écris, je vous raconte la très mauvaise journée que nous avons passé hier et la mauvaise nuit à bord de notre grand oiseau bleu. Notre Monomaran comme il était appelé lors de son lancement dans les années 80. Je prends la parole car vous comprendrez que Wilfrid est épuisé par cette journée et cette nuit ! Et passe le plus clair de son temps à la barre... Je vous raconte, hier sous un très méchant grain d'environ 65 nœuds, le bateau se couche littéralement sur l'eau pendant environ 3-4 minutes, j'avais très peur. Heureusement Wilfrid rétablit rapidement la situation, il regarde et vérifie tout, il me dit : « Pas de soucis Popy tu peux te reposer, je gère la situation tout va bien ». Ouf !!! Chaud les alizés, je ne connaissais pas moi... Wilfrid me fait part de sa stratégie d'arrivée pour essayer de reprendre la seconde place que nous avons occupé pendant plusieurs jours. En milieu de journée nous décidons de mettre le spi de 330 m2 car la situation était stable. Wilfrid prépare tout, mais quand il affale le gennaker il voit que la drisse est dangereusement coupée sur la gaine. Nous décidons de mettre grand-voile haute, génois plus trinquette de reaching en ciseaux. Vont-elles tenir sur ce bateau de 23 mètres de long et seulement 3,8 mètres au plus large ? Je vous raconte cela comme si c'est facile, mais j'ai vu Wilfrid souffrir des manœuvres et ça a pris des heures de faire marcher le bateau sous cette nouvelle configuration. Après consultation de notre équipe à terre, nous avons la confirmation que nous pouvons mettre le gennaker sur la drisse de spi, nous repartons à l'avant (enfin Wilfrid, car j'ai promis à ma maman de ne pas dépasser le pied de mât), préparer et renvoyer le grand gennaker. Enfin nous repartons à des vitesses honorables, nos concurrents ont dû revenir ou augmenter leurs avance durant ce ralentissement de plusieurs heures... Nous décidons de nous restaurer et de nous reposer à la nuit tombante ? Mais le sort en a décidé tout autrement ? Nous partons au tas, Wilfrid bondit dehors, moi je me cache, trop peur ? Il prend le bateau en main fait deux trois manipulations et réglages et me dit : « Popy on a un problème de pilote » ? Nous vérifions tout, essayons plein de choses mais quelques temps plus tard nous nous rendons à l'évidence ! Le pilote principal ne fonctionne plus il est HS… Il est alors aux environs de 23H00 UTC. Nous essayons le pilote de secours, mais celui ci refuse de fonctionner correctement voire pas du tout ! Depuis nous sommes tantôt avec pilote et surtout Wilfrid barre très souvent pour ne pas prendre trop de terrain. C'est pour toutes ces raisons que je ne suis pas content et triste, on a perdu notre troisième place… Snif ! Mais j'ai la chance d'avoir Wilfrid qui me fait des câlins quand il ne barre pas et qui me remonte le moral en me disant que bientôt on va apercevoir la Guadeloupe et que c'est merveilleux d'être encore là alors qu'il y a eu 35 abandons sur cette Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2014. Et surtout d'être là avec le plus vieux et le plus grand monocoque de cette édition 2014. Et du coup moi ça me redonne du courage pour ces derniers jours avec mon ami Wilfrid. Je vous dit peut-être à bientôt ? Mais moi aussi je suis épuisé, je vais aller me coucher… Bien à vous, je vous embrasse. »


 

 

Autres actualités

10/12/2014

Tous les classements 2014

Retrouvez tous les classements des classes de cette édition 2014

04/12/2014

La remise des prix finale

Samedi, à 15h, rendez-vous au Nautic de Paris Porte de Versailles pour assister à la remise des prix de la ville de St Malo en présence de tous les skippers de la course. Scène du nautique - Hall 1 - Nautic de Paris