Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

21/11 - 19h51

Mission accomplie pour Pierre-Yves Lautrou

Le skipper-journaliste peut être fier de son parcours sur cette Route du Rhum-Destination Guadeloupe à laquelle il n'avait pu participer il y a quatre ans lorsque son Class40 avait été abordé par un pêcheur quelques jours avant le départ. Et il a aussi failli ne pas s'aligner à Saint-Malo quand son mât s'est rompu quelques semaines avant le coup de canon. Alors c'est une délivrance et l'achèvement d'un projet de longue date que Pierre-Yves Lautrou conclut avec panache, devançant des solitaires affûtés alors qu'il avait dû faire escale à Camaret dès la première nuit…

« Ah ! Le rhum, ça arrache… Et ça se mérite jusqu'au bout ! J'ai dû encore larguer des ris dans le canal des Saintes… Qui a eu l'idée de nous faire faire le tour de la Guadeloupe ? Qui est responsable ? C'est l'enfer ! Jusqu'au bout : la pétole, les bords de près pour finir. Enfin, c'est une bonne chose de faite : j'avais préparé plein de discours dans le canal des Saintes et je ne sais finalement pas quoi dire. Ce qui est rare chez moi ! Mais je suis super fier : j'ai gagné une place la nuit dernière puisque j'avais croisé Michel (Kleinjans) dans un grain à 30 nœuds. Mais le classement n'a pas trop d'importance : je suis trop content d'avoir réussi finalement à amarrer le bateau ici, à Pointe-à-Pitre. Après l'échec de 2010, après le démâtage devant Lorient, après l'arrêt technique à Camaret… Ça vaut cher : repartir après une crêpe vite fait mangée en ciré, se faire coucher à peine reparti dans un grain, foc à contre, ballast sous le vent et matossé à l'envers… Ce n'était pas très drôle et il fallait vraiment en avoir envie. Je me suis posé la question de savoir pourquoi on y allait quand même ! J'ai trouvé une phrase qui résume la situation : le coût du renoncement est supérieur au prix de l'achèvement… L'idée de devoir abandonner à Camaret avec tous les gens qui m'ont aidé à monter ce projet, cela n'était pas possible : il fallait que j'aille au bout, même si je me faisais mal, que je me demandais ce que je faisais là. Avec cette boule dans le ventre quand la nuit tombe parce que tu ne vois pas le grain arriver… C'est usant les alizés avec ces nuits qui durent douze heures : ce n'est pas du tout le Club Med ! J'ai la satisfaction du devoir accompli, du marin qui ramène son bateau au port, du gars qui a dit qu'il allait faire un truc et qui le fait jusqu'au bout, qui accorde ses paroles et ses actes. Ce n'est pas donné à tout le monde… Et c'est beaucoup de travail. Et j'ai perdu dix kilos ! Bref, c'est hyper émouvant, cette arrivée… »


Autres actualités

16/07/2018

Jérémie Beyou : En route vers la Route du Rhum - Destination Guadeloupe dans le secret de la victoire …

Jérémie Beyou : En route vers la Route du Rhum - Destination Guadeloupe dans le secret de la victoire …

Jérémie Beyou et son équipe du Charal Sailing Team ont ouvert leurs portes à l'équipe de Ouest France. Ils nous proposent une découverte en exclusivité du chantier du futur IMOCA de Jérémie Beyou sur lequel il naviguera lors de la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe. 

11/07/2018

Klaxoon : Jean-Marie Loirat ensemble pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018

Klaxoon : Jean-Marie Loirat ensemble pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018

La sart-up Rennaise Klaxoon et le skipper breton Jean-Marie Loirat forment une équipe solide pour affronter ensemble l'édition  2018 de la Route du Rhum Destination Guadeloupe. Le voilier Klaxoon vient d'être pesé et jaugé avec succès, un moment important pour la suite de l'aventure.