Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

08/01 - 15h21

[BILAN] Gabart, meneur du bal…

Ils étaient neuf au départ de Saint-Malo dont quatre prétendants à la victoire. Ils seront sept à couper la ligne d'arrivée à Pointe-à-Pitre. Vincent Riou le sait mieux que quiconque, sur la Route du Rhum, tout peut arriver. 24 heures après le départ de Saint-Malo, une grosse avarie contraint le skipper de PRB à abandonner. Il était l'un des grands favoris de l'épreuve. Bertrand de Broc (VNAM) sera lui aussi obligé de rentrer au port pour raisons médicales.

Sur cette 10e édition de la Route du Rhum, François Gabart a mené les débats. En tête depuis la ligne de départ, le skipper de Macif gagne sa première Route du Rhum devant un Jérémie Beyou combatif qui a tout fait pour le coller aux trousses…

12 jours 4 heures 38 mn et 55 secondes, c'est le temps que François Gabart a mis pour arriver jusqu'en Guadeloupe. C'est aussi un record battu de 7 h, celui de Roland Jourdain en 2006. Pour sa dernière épreuve à bord de son grand monocoque Macif, et sa toute première Route du Rhum, le dernier vainqueur du Vendée Globe a une fois de plus fait preuve d'un immense talent. « Je m'étais fixé la barre très haut, je me suis donné comme jamais » confiait-il à l'arrivée.

Beyou : plus fort dans l'adversité

Derrière Gabart, Beyou s'accroche. Le skipper de Maître Coq connaît de multiples avaries, comme toute la flotte des Imoca, et parvient malgré tout à rester dans le sillage du leader. Jérémie s'accroche, marque Gabart à la culotte et ne lâche rien. Les conditions de navigation, même dans les alizés, sont compliquées (grains violents) et éprouvantes pour les bonshommes sans cesse sur le qui-vive. Marc Guillemot qui court pour la dernière fois à bord de Safran se souviendra longtemps de cette épreuve de force. Fuite de gasoil, manque d'énergie, problème de pilote, les pépins se succèdent sans pour autant décourager le marin. Il arrivera épuisé en Guadeloupe 13 heures après le deuxième Jérémie Beyou.

Baptême de feu

Armel Tripon (For Humble Heroes) quatrième à Pointe-à-Pitre n'est pas peu fier d'avoir su gérer parfaitement sa course à bord d'un bateau qu'il connaît peu. « Je n'étais pas forcément prêt à ça. Nerveusement c'était dur, mais je suis heureux d'être au pied du podium ! » avouait-il une fois arrivé en Guadeloupe. Louis Burton (Bureau Vallée), Alessandro du Benedetto (Team Plastique-AFM Téléthon) et Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) ferment la marche, heureux d'avoir su mener leur monture de l'autre côté. Une victoire en soi.

Autres actualités

19/04/2017

CHARAL : le nouveau partenaire de Jérémie Beyou

CHARAL : le nouveau partenaire de Jérémie Beyou

Trois mois après avoir pris la troisième place du Vendée Globe 2016-2017, Jérémie Beyou a annoncé ce jour l'arrivée de son nouveau partenaire : Charal.    

02/03/2017

Un multi50 à foils pour Thibaut Vauchel-Camus

Un multi50 à foils pour Thibaut Vauchel-Camus

Le skipper guadeloupéo-malouin Thibaut Vauchel-Camus, après s'être brillamment illustré ces dernières saisons en Class40, franchit un nouveau pas dans sa carrière en lançant, grâce à des partenaires investisseurs motivés, la construction d'un trimaran de la classe Multi50 qui portera les couleurs de la fondation ARSEP et l'appellation "Solidaires En Peloton - ARSEP".