Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

10/07

Objectif Route du Rhum - Destination Guadeloupe pour François Gabart et Macif !

Le mois de juillet marque le début d'une préparation intensive pour François Gabart à bord de MACIF avec comme objectif : la Route du Rhum- Destination Guadeloupe, dont le départ sera donné le 2 novembre prochain. Après un important chantier d'optimisation de 5 mois, le vainqueur du Vendée Globe est heureux de remonter à bord de MACIF, remis à l'eau le 30 juin dernier, afin d'entamer la dernière ligne droite de sa préparation en vue de cette échéance sportive majeure. Un défi de taille sur un parcours emblématique entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, qui viendra conclure un programme de quatre ans à la barre du monocoque IMOCA de 60 pieds (18,28 mètres) aux couleurs du groupe Macif. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que le jeune skipper de 31 ans a embarqué, hier après-midi, pour une première navigation hauturière de 36 heures en « faux-solitaire ». Interview de ponton avant l'embarquement…

Alors François, heureux de retrouver MACIF pour cette toute première navigation d'entraînement ?

François Gabart : « Oui, cela fait très plaisir, vraiment ! Si je n'ai pas manqué d'occupations cet hiver, je dois avouer que qu'il me tarde de repartir au large. Je suis content de retrouver MACIF et impatient de découvrir les nouvelles sensations qu'il va m'offrir après ces 19 semaines passées au chantier. Je suis surtout très heureux de renouer avec le solo, même si je ne serai pas tout à fait seul à bord puisque je vais effectuer cette première navigation, comme toutes celles de mon programme d'entraînement, en mode « faux-solitaire ». »

Le « faux-solitaire », de quoi s'agit-il ? Qui va t'accompagner pour cette première sortie à bord de MACIF ?

F.G. : « Il s'agit de me mettre en situation, et de naviguer comme si j'étais en course et en solo, sauf qu'il y aura toujours au moins une personne à mes côtés, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité. Il n'est en effet pas question, lors de ces navigations près des côtes, dans des zones d'important trafic maritime, avec beaucoup de cargos, de bateaux de pêche et de plaisance, de prendre des risques inutiles en naviguant en solitaire. De mon côté, je pourrai mieux me focaliser sur le sportif, sur les manœuvres ou encore sur la gestion du sommeil…Il me faut retrouver mes repères. Sébastien Gladu, le boat captain de MACIF et Fabien Delahaye*, Skipper Macif 2012, vont m'accompagner pour ces premières 36 heures en mer. Ils devront s'adapter à mon rythme et me permettront d'aller engranger un peu de sommeil quand je sentirai que le moment est opportun. Au-delà de la veille de sécurité permanente, ils vont aussi valider les évolutions apportées cet hiver. Ils m'aideront aussi à travailler les réglages, ou encore à optimiser les performances du bateau en termes de vitesse pure. »

Justement, en quoi a consisté le chantier de cet hiver ?

F.G : « Le plus gros des travaux concerne le remplacement de la quille et du mât. Nous avons aussi fait un check-up complet de MACIF qui a déjà parcouru 60 000 milles, soit l'équivalent de plus de deux tours du monde sur ces trois dernières années ! Au-delà, nous avons également apporté plusieurs petites  modifications afin d'optimiser le bateau, en particulier au niveau du matériel électronique. Nous avons remplacé de nombreux capteurs qui mesurent les efforts subis et les performances. Cela nous a donné pas mal de petites bricoles à calibrer et à régler avant cette première navigation d'entraînement. »

Quel est le programme pour cette première sortie au large ?

F.G. : « Au regard du niveau de compétition attendu au départ de Saint-Malo, il s'agit de rendre toutes ces navigations d'entraînement les plus bénéfiques possibles, tant au niveau des développements techniques, que sur le plan sportif. Il s'agit notamment de profiter de toutes les fenêtres météo de vent plus soutenu que l'on peut rencontrer cet été. Pour cette première, on s'est concerté avec Vincent Riou, dont le bateau a été mis à l'eau en même temps que MACIF, pour partir ensemble et éventuellement descendre jusqu'au Portugal dans un bon flux de Nord-Ouest. De la brise, un futur et solide concurrent pour s'étalonner en vitesse : toutes les conditions sont réunies pour que cette première sortie dans le golfe de Gascogne me donne un vrai avant-goût de Rhum ! »

* Fabien Delahaye navigue sous les couleurs du groupe Macif depuis 2012. Comme François Gabart en 2010, il a été sélectionné par le programme Skipper Macif, qui détecte les jeunes talents de la course au large et les accompagne 2 à 3 ans sur le circuit Figaro Bénéteau II. Il fait ainsi équipe avec Yoann Richomme, Skipper Macif 2014. Fabien embarque à bord du 60 pieds MACIF à l'issue de la très exigeante Solitaire du Figaro, qu'il termine en 30e position, après une avarie de gréement qui l'a contraint à abandonner la 3è étape.

Source : CP 

www.macifcourseaularge.com


Autres actualités

21/02/2018

Pir2 revient sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe

Pir2 revient sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe

Etienne Hochedé prendra à nouveau cette année, le départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe à bord de son trimaran Pir2, en classe Rhum Multi. Il avait déjà participé à l'édition de 2010 et est l'heureux skipper du trimaran Pir2, un des plus anciens bateaux de la flotte 2018.

21/02/2018

François Gabart se focalise sur la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe !

François Gabart se focalise sur la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe !

Il est l'homme le plus rapide autour du monde : François Gabart a mis 42 jours, seul, pour accomplir la circumnavigation. Désormais le marin se focalise sur la prochaine Route du Rhum, dont le départ sera donné de Saint-Malo le 4 novembre prochain.