Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

01/08

Quatre mois à fond !

Avec 54 jours de navigation depuis la mise à l'eau, L'Express-Trepia et son skipper n'ont pas chômé. Mais le résultat est là : PYL et son Class40 rouge et gris sont qualifiés pour le Rhum. Place, désormais à trois semaines de repos avant une reprise qui s'annonce intense.

Il s'est écoulé quatre mois depuis la mise à l'eau de L'Express-Trepia à Bénodet, le 2 avril dernier. Quatre mois pendant lesquels PYL et son équipe n'ont pas chômé ! Depuis le printemps, le Class40 rouge et gris et son skipper-journaliste ont participé à cinq stages d'entraînement - dont trois en solitaire - à Lorient, encadrés par Tanguy Leglatin, participé à quatre épreuves - le Grand Prix Guyader, le Tour de Belle-Ile, la Normandy Channel Race et la Qualif Solidaire - et parcouru plus de 3 000 milles entre Caen, les côtes irlandaises et le cœur du golfe de Gascogne. Soit quelques 54 journées de navigation, dont 9 consacrées à des opérations de relations publiques avec les partenaires. Autrement dit, PYL a passé près d'un jour sur deux en mer ;-)

Qualification en poche

Un rythme soutenu, voire effréné, mais qui a permis au couple bateau-skipper de progresser énormément et de se qualifier pour la Route du Rhum, à l'issue de la Qualif Solidaire, courue fin juin en solitaire. "La Qualif Solidaire a été une expérience forte, raconte PYL. A part un stage de trois jours en solitaire quelques jours auparavant, c'était ma première expérience en solo en Class40 depuis 2010. J'ai réussi à montrer de très bonnes choses dans la montée entre Saint-Nazaire et Wolf Rock (au bout de la Cornouaille anglaise, NDLR), puisque je mène la flotte le premier soir et que je tourne le phare en 5e position, tout près du 3ème et du 4ème. Mais je fais une grosse erreur stratégique à la descente vers la bouée Odas, dans le fond du golfe de Gascogne. Avec la fatigue je n'ai pas su gérer une avarie mineure, qui m'a enlevé beaucoup de lucidité. Je finis finalement 12e sur 18, mais l'expérience est riche d'enseignements !"

Le répit a été de courte durée, puisque le mois de juillet s'est placé sous le signe des navigations avec les partenaires, qui ont pu profiter des conditions idéales qu'a offert la Bretagne sud depuis début juin. "Partager notre passion auprès de nos sponsors et de leurs invités en les faisant naviguer est un vrai plaisir, rappelle PYL. Et cela fait partie du métier de coureur au large !" Pour ces navigations, le skipper a pu bénéficier de l'aide de Sébastien Stéphant, préparateur du bateau, qui reprend du service, quatre ans après sa collaboration au projet de 2010, et accompagnera PYL jusqu'au départ du Rhum. "Travailler avec Séb est un gage de sécurité et de sérieux : c'est un très bon technicien et un excellent navigant avec une énorme expérience, avec lui, on est entre de bonnes mains !"

Pause méritée

La seconde partie du mois de juillet a été consacré à deux stages d'entraînement de trois jours en solo, en compagnie de quatre autres Class40, sous la houlette de Tanguy Leglatin : speed-tests, acquisition de données, enchaînement de manœuvres, parcours de nuit, les marins ne chôment pas avec le coach ! "Tanguy ne nous épargne pas, mais on progresse énormément lors de ces sessions, assure le skipper, qui travaille avec son entraîneur depuis près de 10 ans. On engrange aussi de la confiance, mais il nous manque encore beaucoup de navigations dans la brise..."

La brise, ce sera sans doute pour la rentrée, car l'heure est désormais au repos en famille pour le skipper de L'Express-Trepia, qui va profiter d'une pause méritée jusqu'au 20 août. "Honnêtement, je suis rincé, sourit-il. Depuis quatre mois, on ne s'est pas arrêtés et on a réalisé les objectifs que nous nous étions fixés : valider le bateau et se qualifier. Il est temps de recharger un peu les batteries avant le rush final : à partir de fin août, le rythme va être encore plus intense ; il faudra savoir garder de la fraîcheur !" Au programme de la reprise : trois jours de navigation au large en solo puis une grosse opération partenaire et un chantier de 10 jours avant de nouveaux entraînements et parcours au large. Le temps va filer vite jusqu'au 2 novembre...

 

SOURCE : http://aularge.lexpress.fr/les-actus/quatre-mois-a-fond/



Autres actualités

04/05/2018

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

« Je serai au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ! » lâche souriant Yann Eliès. En effet, le skipper briochin embarque auprès de lui un nouveau partenaire dans la voile : UCAR. Cette société, spécialiste de la location de véhicules pour tous publics, et précurseur des nouveaux usages de l'automobile individuelle et de la voiture partagée, a décidé « de se lancer dans la grande aventure de la course au large auprès d'un de ses skippers les plus talentueux » précise son Président, Jean-Claude Puerto.

01/05/2018

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Si les 122 concurrents en lice pour l'édition du 40ème anniversaire de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ont en poche le premier sésame validant leur présence sur la ligne de départ du 4 novembre 2018, il reste à bon nombre d'entre eux encore quelques formalités à remplir. Ainsi, ceux qui s'aligneront sur l'épreuve à la barre d'un bateau flambant neuf ou récemment acheté, sans avoir encore inscrit à leur livre de bord suffisamment d'heures de navigation, vont-ils devoir s'acquitter d'un parcours de qualification de 1200 milles en solitaire. Une obligation fixée par l'avis de course et validée par Jacques Caraës, Directeur de course.