Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

23/09

[Focus sur ...] La classe MULTI50

Classe montante et désormais bien installée dans le paysage de la course au large, les Multi50 ont prouvé qu'ils étaient de formidables engins de glisse, des bolides à la fois rustiques et de haute technologie, capables d'avaler une transatlantique à vitesse grand V. Ils seront onze marins à prendre le départ le 2 novembre. 11 hommes qui connaissent parfaitement leur bateau et dont le seul objectif sera de briller en Guadeloupe. Une bataille de l'Atlantique à surveiller de près !
Vers un podium disputé


La classe Multi50 regroupe les propriétaires de voiliers multicoques de 15,24 m de long répondant à une jauge stricte et précise, dans le but de limiter les coûts de construction, de fiabiliser les bateaux en navigation, et de promouvoir la course au large en multicoque.

Un Multi50 est un catamaran ou un trimaran de 50 pieds de long (15,24 m) et de 50 pieds de large au maximum. Le tirant d'air maximum est de 23,77 m, le tirant d'eau de 3,50 m et les matériaux sont limités. Il en résulte de plus en plus de skippers et d'armateurs qui y trouvent la concrétisation de leurs envies de défis océaniques. Le dynamisme de cette série, véritable laboratoire d'idées novatrices, attire également les architectes les plus en vue du moment, à l'image de Guillaume Verdier, VPLP, Nigel Irens et Benoît Cabaret.


Plusieurs vainqueurs potentiels


Qui succédera à Lionel Lemonchois sur son Prince de Bretagne, vainqueur de la Route du Rhum en 2010 en 15 jours 4 heures 50 minutes et 48 secondes ? Bien malin qui pourrait d'ores et déjà établir ne serait-ce qu'un podium.Car les skippers de ces 11 montures de 50 pieds ne sont pas nés de la dernière pluie en matière de transatlantiques. Premier favori : Erwan Le Roux (FenêtréACardinal), double vainqueur de la Transat Jacques Vabre (aux côtés de Yann Eliès en 2013 et de Franck-Yves Escoffier en en 2009). Le Morbihannais ne cache pas son envie de gagner la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Il faudra également compter sur Yves Le Blevec à bord de son plan Guillaume Verdier, Actual, sur lequel il use ses fonds de cirés depuis quatre ans. Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine) aura, quant à lui, à cœur de démontrer que son trimaran ultra moderne signé Verdier/Neyhousser/Muyl est une bête de course, pour conjurer le sort de son chavirage dans la dernière transat en double, tout comme Loïc Fequet sur Maître Jacques. A ces quatre grands favoris, il faut ajouter des coureurs confirmés et des amateurs éclairés, comme Erik Nigon, Gilles Buekenhout, Gilles Lamiré, Alain Delhumeau, Pierre Antoine, Etienne Hochédé et Hervé de Carlan sur son catamaran. 

Portraits

Pierre ANTOINE - OMIX
Pierre Antoine a racheté en 2012 le trimaran Gamin de Philippe Laperche, 4e de la Route du Rhum 2010. Ce trimaran dont l'histoire est profondément associée à la classe Multi50 fut le premier Crêpes Whaou ! de Franck-Yves Escoffier. Entre ce bateau et Pierre Antoine, c'est surtout une histoire qui dure, puisque Pierre l'avait loué lors de la Québec Saint-Malo 2008, lui avait donné le joli nom d'Imagine et l'avait hissé sur la deuxième marche du podium toutes classes confondues. Pierre Antoine cumule 27 années d'expérience dans la course au large et notamment six transats en course dont trois en solitaire. Géologue de formation et skipper chevronné, Pierre prend part pour la troisième fois à la transat légendaire sous les couleurs de Olmix, groupe industriel breton spécialisé dans le développement de produits naturels à base d'algues.

Gilles BUEKENHOUT - NOOTKA
Gilles Buekenhout, amateur passionné et architecte de métier, est tombé amoureux de Nootka, un trimaran de légende lancé en 1990 issu de la collaboration entre Claude Develay (patron de Fuji en 1990), Mike Birch son ami, et Nigel Irens, architecte auteur de nombreux trimarans. Gilles l'a racheté fin 2008, lui a redonné une nouvelle jeunesse. En 2010, il s'offrait son premier Rhum et terminait 9e. Si cette année, Gilles ne prétend pas inquiéter les trimarans de dernière génération sur le podium, son graal demeure le bonheur d'être sur l'eau à bord d'un joli bateau. Le marin résidant à Pornichet affiche également l'envie de continuer à faire naviguer son trimaran de légende : « L'esprit de ma course est de continuer à bien faire vivre ce voilier qui a marqué l'Histoire de la course au large ».


Hervé De Carlan - DELIRIUM
Médecin dans les Côtes d'Armor, Hervé de Carlan prend le départ de La Route du Rhum pour la deuxième fois. Contraint à l'abandon lors de la dernière édition, Hervé ne lâche pas le morceau et compte bien s'offrir ce rêve qu'il garde en tête depuis 30 ans. Le projet Rhum de cet amateur éclairé qui a écumé plus de 60 000 milles en catamaran et en monocoque tient d'abord dans son bateau qu'il a construit avec ses enfants, Nolwen et Joris, au fond de son jardin ! Depuis la mise à l'eau de son catamaran en 2006, Hervé a participé à la Transat Jacques Vabre en 2006 aux côté de sa fille (7e), à la Québec-Saint-Malo  en 2008 et au Trophée des Multicoques en 2009 et 2010. Un marin et son bateau fin prêts pour prendre le départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe…

Alain Delhumeau - ROYAN
De la pêche au large… à la course océanique ! A 59 ans, Alain Delhumeau, patron de pêche armateur depuis 1976 s'est lancé le défi de participer à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe sur son trimaran de 50 pieds qu'il a acquis en 2010. Bien plus qu'un défi personnel, il s'agit d'une histoire de famille. Avec son fils Johann (34 ans), il s'est engagé sur le circuit Multi50 afin de se frotter aux meilleurs régatiers de cette classe tout en partageant des moments et des sensations inoubliables en famille. Avec neuf transatlantiques à son actif, dont deux en course et une solitaire, plusieurs victoires sur le tour de Guadeloupe et de nombreux convoyages, Alain Delhumeau affiche une expérience bien trempée de la navigation en multicoque.


Lois FEQUET - MAITRE JACQUES

Le Breton de Saint-Lunaire est un adepte de la vitesse sur deux ou trois coques. A la fois chef de projet informatique et skipper, Loïc aligne titres et podiums. 2008 est un année charnière, un tournant dans sa vie de skipper : il découvre le circuit Multi50. D'abord équipier sur la Québec - Saint-Malo, il enchaîne en 2009 avec la Transat Jacques Vabre. En 2010, sur la Vendée-Saint Petersbourg, Loïc sera pour la première fois le skipper d'un trimaran de 50 pieds, l'ex « Crêpes Whaou ! 2 » de Franck-Yves Escoffier. Il termine 3e et écrit la première page d'une aventure commune avec ce bateau qui deviendra Maître Jacques pour sa première Route du Rhum en 2010 dont il terminera 3e. Désormais doté de nouveaux flotteurs (suite à une avarie sur la Transat Jacques Vabre 2013), le Multi50 de Loïc Fequet est armé pour briller sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Il vient de battre le record de la Cowes-Dinard : 170 milles en 11 heures 18 minutes et 50 secondes !

Etienne HOCHEDE - PIR& CCI DE FECAMP
Après ses premières navigations à Saint-Valéry-sur-Somme, Etienne Hochedé n'a de cesse de naviguer, coûte que coûte, la plupart du temps sur des voiliers d'occasion à un coût raisonnable qu'il faut bien évidemment bricoler… Après avoir récupéré et rénové une Corvette puis un Arpège, il construit un monocoque de 35 pieds en bois moulé mis à l'eau en 1991. Garagiste depuis trois générations, Etienne Hochedé a fait l'acquisition de PiR² en 2004, et le bichonne année après année. A son bord, il a couru la Vendée Saint-Pétersbourg et la Transat anglaise en solitaire en 2004. Il participe également aux Trophées des multicoques et aux régates ouvertes aux Multi50 depuis dix ans. La Route du Rhum-Destination Guadeloupe demeure une prolongation de l'Histoire de ce trimaran, car le skipper-garagiste a encore de belles histoires à raconter…


Gilles LAMIRE - Trimaran Rennes Métropole Saint-Malo Agglomération
Gilles Lamiré est le dernier arrivé dans la classe Multi50. Le Cancalais a racheté Prince de Bretagne en 2013, le trimaran avec lequel Lionel Lemonchois a gagné sa deuxième Route du Rhum en 2010. Gilles entend faire aussi bien que son aîné ! Prendre rapidement en main sa nouvelle monture et figurer très bientôt dans le tiercé de la classe, tels sont ses buts. La Route des Princes 2013 fut sa première course à bord de son nouveau bateau. Quelques mois plus tard, il participait à la Transat Jacques Vabre aux côtés de l'Italien Andrea Mura, avec lequel il termine troisième au Brésil, démontrant ainsi une belle progression. Aficionados de la navigation océanique sur trois coques (notamment en 60 pieds) depuis 2006, Gilles Lamiré participe cette année à son troisième Rhum.

 



Yves LE BLEVEC - ACTUAL
Yves n'a pas le cursus traditionnel du skipper de course au large. Né à Palaiseau en banlieue parisienne, il a passé son enfance les yeux tournés vers la mer. Passionné de bateaux de course au large, longtemps Yves navigue mais gagne sa vie à terre en construisant ou en préparant des bateaux.
En 2001, il court sa première saison sur le circuit Mini 6.50. En 7 ans, Yves Le Blevec a couru une saison Figaro Bénéteau, 3 saisons en Mini 6.50, il est devenu double co-détenteur du Trophée Jules Verne et a remporté la Transat 6,50 Charente Maritime - Bahia ! C'est ce qui s'appelle une ascension remarquable… A bord de son Multi50 Actual signé Verdier, lancé en 2009, Yves affiche un palmarès qui le place grand favori de cette Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2014. Une revanche à prendre sur son abandon à trois jours de l'arrivée lors de l'édition 2010. Objectif : la victoire ! 



Erwan LE ROUX - FENETREA-CARDINAL
A 40 ans, le marin morbihannais affiche la maturité de l'âge et de l'expérience. Erwan Le Roux gagne tout, peu importe le support. Récent vainqueur de la Transat Jacques Vabre aux côtés de Yann Eliès, du Grand Prix Guyader et du Tour de France à la Voile à bord de Courrier Dunkerque, le skipper de FenêtréA-Cardinal compte bien faire des étincelles sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. 6e en 2010 pour sa première participation, Erwan, depuis, n'a fait que progresser sur son Multi50 et affiche une aisance insolente à mener son bateau. Il ne cache pas son ambition de remporter la mythique transat en solitaire… Fort de 11 transatlantiques, le marin breton connaît parfaitement le terrain de jeu.


Erik NIGON - VERS UN MONDE SANS SIDA
5e de la Route du Rhum en 2010, Erik Nigon poursuit son rêve de coureur au large en participant pour la deuxième fois à la transat mythique en solitaire. Amateur de haut niveau, Erik a fait ses armes en Figaro Bénéteau et en Class40 avant de se lancer dans l'aventure du Multi50 il y a quatre ans.
Ce natif d'Arcachon privilégie autant la compétition que l'histoire et la passion. Il s'est engagé depuis longtemps vers un monde sans SIDA au travers des courses qu'il mène sur différents supports. Le projet mené par AIDES dure depuis près de dix ans et s'est matérialisé bien au-delà du message porté par les voiles et la coque de ses bateaux. Le voilier au ruban rouge a, par exemple, fait découvrir la navigation sur un bateau de course à des personnes touchées par le virus HIV. L'aventure et l'échange continuent sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe !



Lalou ROUCAYROL - Arkema Région Aquitaine

Accro du multicoque depuis près de trente ans, avec plus de 20 transats dans les bottes, Lalou Roucayrol a participé aux plus belles courses au large (Course de l'Europe, Transat Jacques Vabre, Québec-Saint-Malo…). Cette année sera sa quatrième participation à la Route du Rhum, une épreuve qu'il affectionne par-dessus tout. « Pour moi, c'est la course des multicoques » avoue Lalou, dont le plus fort souvenir demeure la victoire de Mike Birch, « la première fois qu'un trimaran gagnait une course au large… ». A 50 ans, le skipper résidant dans le Médoc, s'aligne sur le départ du Rhum (il termine deuxième en 2010) avec une réelle ambition de gagner à bord de son Multi50 qu'il a construit dans son propre chantier. Un bateau bien né qui quelques mois après son lancement remportait la Route des Princes (2013).


















Autres actualités

10/12/2017

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin est venu sur le stand d'OC Sport Pen Duick - Groupe Télégramme pour parler des nouveautés 2018. Cette 11ème édition est une année exceptionnelle puisqu'elle fêtera les 40 ans de cette course mythique qu'est La Route du Rhum - Destination Guadeloupe.   

06/12/2017

France Télévisions et OC Sport Pen Duick renouvellent leur partenariat jusqu’en 2020

France Télévisions et OC Sport Pen Duick renouvellent leur partenariat jusqu’en 2020

Fidèle aux épreuves organisées par OC Sport Pen Duick depuis de nombreuses années, France Télévisions a renouvelé son engagement ce mercredi, en direct du salon nautique de Paris, par le biais d'un accord cadre portant la signature d'Olivier Montels, Directeur délégué France 3 en charge du réseau régional, et Mathieu Sarrot, Directeur des événements pour la société organisatrice. Concernant toutes les courses mises en œuvre par OC Sport Pen Duick, ce partenariat va bien entendu concerner le 40ème anniversaire de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe et courra jusqu'à la prochaine édition de The Transat en 2020.