Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

02/10

Portraits de skipper

Plus d'une quarantaine de marins aux profils divers et variés prendront le départ en Class 40. Retrouvez tous les portraits des skippers engagés sur ces monocoques de 12,18mètres. Aujourd'hui, Fabrice Amedeo, François Angoulvant, Yannick Bestaven, Arnaud Boissières et Thierry Bouchard !

Fabrice Amedeo

Marin, ou journaliste ?  Fabrice Amedeo a décidé de ne pas choisir. Depuis de longues années, il partage son temps entre son bureau au service Informations Générales du Figaro et l'océan. Amateur averti, ce Parisien de 36 ans est déjà bien connu dans les rangs de la Class40, qu'il fréquente assidument depuis sa première Route du Rhum. Une première en solitaire qu'il a terminée, naviguant à son rythme et sans complexe, à une honorable 26e place sur 44 au départ. Quatre plus tard, il est de retour, plus fort encore de l'expérience emmagasinée auprès d'Armel Tripon (engagé en IMOCA) aux côtés duquel il a enchaîné trois transats, dont la Solidaire du Chocolat 2012 gratifiée d'un joli podium (3e) au Mexique. C'est donc avec des ambitions renouvelées que Fabrice revient pour ce 2e Rhum qu'il espère disputer « au contact du paquet de tête ». 


François Angoulvant

Fidèle de la  Class40 depuis la première heure, dont il est aujourd'hui président, François Angoulvant s'apprête à rejoindre Saint-Malo avec une première distinction qu'il partage avec Jean-Edouard Criquioche : celui du nombre de participations à la Route du Rhum dans cette série. Depuis 2006 où il allait au bout d'une aventure humaine pour ses 40 ans à bord d'un voilier construit pour l'occasion, et la dernière édition où il rééditait à bord du même bateau, c'est avec beaucoup de conviction que cet enseignant-chercheur se prépare à rallier pour la 3e fois Pointe-à-Pitre. Pour cette nouvelle rasade d'embruns océaniques, l'ingénieur-amateur est à l'origine d'un nouveau bateau, le SABROSA 40 MK2, encore  en construction à l'heure où nous écrivons ces lignes. « Sur la course, je sais où je vais, mais la découverte du bateau constituera ma plus grande part d'inconnu sur la route qui mène en Guadeloupe », confie-t-il.



Yannick Bestaven

Dans les coulisses de la course au large, Yannick Bestaven est aussi connu pour son activité d'ingénieur que réputé son solide palmarès océanique. En 2001, ce Rochelais marquait les esprits en remportant la Mini-Transat. En 2008, il s'engage sur le Vendée Globe, il fait le pari de boucler le parcours planétaire à bord d'un bateau qui privilégie les énergies renouvelables. L'aventure s'arrête malheureusement brutalement quand son 60 pieds démâte dans le golfe de Gascogne. En 2010, il rejoint le circuit Class40, où il gagne un an plus tard la Transat Jacques Vabre. Pour son retour au solitaire sur ce Rhum 2014, il lance la conception d'un bateau à même de rivaliser avec les plus rapides du circuit, dont la mise à l'eau tardive constituera néanmoins un handicap de poids face aux tandems « skipper-bateau » les plus aguerris. Mais gare à ce compétiteur acharné, son expérience le place forcément parmi les plus dangereux outsiders

Arnaud Boissières

L'Arcachonnais a tiré ses premiers bords sur le bassin et c'est tout naturellement qu'il se retrouve aux côtés d'Yves Parlier pour la préparation de son Vendée Globe. Puis avec Yannick Bestaven, ils se construisent chacun un Mini en 2001 pour terminer sur le podium… Trois Solitaire du Figaro (2002-2004) à suivre lui permettront de passer à la vitesse supérieure : avec l'acquisition d'un IMOCA, « Cali » enchaîne les transats pour se préparer au Vendée Globe 2008 : il termine 8e après avoir animé la course par sa disponibilité et son humour. Avec l'ex-PRB de Vincent Riou, il finit 7e de la Transat Jacques Vabre, puis réalise le même résultat lors de la Route du Rhum 2010 et 8e pour le Vendée Globe 2012. Son partenaire ayant jeté l'éponge, Arnaud Boissières s'engage sur cette édition en vue d'un nouveau tour du monde.

Thierry Bouchard

Après avoir consacré l'essentiel de sa carrière sportive à la compétition de haut niveau en Mumm 30, Thierry Bouchard découvre le Class40 en 2007, avec une Transat Jacques Vabre et figure aujourd'hui parmi les pionniers de la classe. En 2009, il investit dans un Akilaria RC2 nouvelle génération avec lequel il court la Route du Rhum 2010, l'année où il obtient un titre de vice champion du monde de Class40. Les avaries se succèdent sur son premier Rhum mais Thierry parvient à terminer sa course à la 11e place. Cette année, il revient pour conjurer le sort. Thierry Bouchard est chef d'entreprise dans le Var, il dirige actuellement un établissement pour personnes âgées et vit à Bandol.

 

 

 

Autres actualités

18/07/2018

Armel le Cleac’h :  « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cleac’h : « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cléac'h et son géant banque populaire IX seront au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018. L'objectif du skipper est de remporter cette compétition. Mis à l'eau en octobre dernier après un chavirage, le skipper multiplie les entrainements sur son maxi-trimaran. 

17/07/2018

Un Marin fière de ses foils !

Un Marin fière de ses foils !

Alan Roura a publié sur son compte twitter les premières images de son voilier « La Fabrique ». Après des mois de travaux, le nouveau bateau du skipper a était dévoilé et mis à l'eau afin d'être jaugé.