Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

08/10

Portraits de skipper

Nous vous présentons aujourd'hui les portraits dodu jeune Paul Hignard, Conrad Humphreys, Michel Kleinjans, Pierre-yves Lautrou et Stéphane Le Diraison.

Paul Hignard

« Passe ton Rhum d'abord ! » Telle pourrait être la devise de Paul Hignard. Avant même de rejoindre la ligne de départ de cette 10e édition, ce Malouin, qui a soufflé cet été ses 19 bougies, a déjà gagné une victoire. Le 2 novembre 2014, au large de la Pointe du Grouin, il sera le plus jeune solitaire à s'engager sur le parcours entre la Bretagne et la Guadeloupe de toute l'histoire de la course. C'est donc un pari un peu fou qu'a relevé ce marin pressé qui cumule, malgré son jeune âge, une formation en maintenance nautique effectuée dans le cadre de son bac pro à l'INB (Institut Nautique de Bretagne) et 12 000 milles à travers l'Atlantique. Avec fougue et énergie, il a su convaincre un partenaire de le suivre dans l'aventure de ce premier Rhum d'apprentissage, qui suscite déjà une belle vague d'enthousiasme dans ses sillages. 

 

Conrad Humphreys

C'est l'une des figures emblématiques de la nouvelle génération britannique : dès 17 ans, Conrad Humphreys est devenu professionnel : champion du monde junior de Cadet, il est embarqué pour le Youth Challenge sur la Whitbread 1993 (tour du monde en équipage avec escale) à 21 ans ! Puis devient skipper de LG Flatron pour BT Global Challenge 2000 qu'il remporte largement avec quatre victoires d'étapes sur sept. Il gagne aussi la Transat Jacques Vabre 2003 avec son monocoque Open 50, puis termine 5e de The Transat 2004 en préparation au Vendée Globe qu'il termine à la 7e place après avoir connu des problèmes de safran. Conrad Humpheys a aussi navigué en X-Trem40 et en Formule 18 et a couru La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire 2011. Son expérience associée à ses connaissances universitaires (océanographe et météorologue) en font un favori de la Class40. 

 

Michel Kleinjans

S'il fallait classer les skippers réunis à Saint-Malo par catégories, le Belge Michel KleinJans, qui affiche l'un des plus beaux palmarès de la voile au plat pays, figurerait incontestablement dans celle des vieux loups de mer. Non en raison de son âge de capitaine expérimenté, mais plus au regard du nombre de milles parcourus sur tous les océans du monde, lors de la Whitbread 1985-86, comme plus de 20 ans plus tard lors de la Global Ocean Race, une course planétaire avec escales disputée en Class40. Parmi les autres faits d'armes océaniques de ce marin rompu aux conditions extrêmes figure aussi sa victoire sur la Route du Rhum à bord d'un monocoque de 45 pieds (catégorie 3) sur l'édition 2006 marquée par le passage d'une violente dépression. C'est dire s'il peut espérer se faire une place au soleil du classement… Surtout si la brise s'en mêle ! 



Pierre-Yves Lautrou

Journaliste à L'Express depuis quinze ans, Pierre-Yves Lautrou a toujours conservé un pied sur un bateau : d'abord en croisière familiale, puis en régate sur First Class 8, J-80 et Open 7.50. L'attirance pour le grand large l'incite à s'engager sur la Mini Transat à bord d'un voilier de série en 2001 (14e) et il devient un pilier de la classe jusqu'en 2010 où il décide de s'engager sur la Route du Rhum en Class40. Le sort s'acharne sur lui puisqu'il est violemment abordé par un bateau de pêche en ralliant Saint-Malo, empêchant toute réparation avant le départ. C'est donc une revanche pour le reporter qui s'est consacré à ce projet depuis deux ans et a pu prendre en main sa nouvelle monture dès le 2 avril : stages d'entraînement à Lorient et courses, « PYL » a déjà cumulé plus de deux mois de navigation à bord de son Pogo S3.

Stéphane Le Diraison

Responsable Produit Énergies Marines Renouvelables chez Bureau Veritas, Stéphane Le Diraison mène de front une vie de navigateur et une carrière d'ingénieur qui se déclinent autour d'une même passion : la mer.  Lorientais d'origine, ce Parisien débute par l'école du large, l'incontournable circuit Mini 6.50 où il décroche d'excellents résultats. En 2011, il se tourne vers le Class40, où il signe de nouveau des performances significatives comme  en témoignent sa victoire sur la course les Sables Horta cette même année, et sa deuxième place sur la Solidaire du Chocolat en 2012.  Aujourd'hui, ce marin semi-professionnel affiche près de 50 000 milles parcourus en course, cinq transats dont deux en solitaire, huit victoires et plus de dix podiums. Un solide palmarès qu'il espère étoffer par une belle performance entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre : le top cinq… et plus si affinités !

 

 

 

 

 

Autres actualités

04/05/2018

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

« Je serai au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ! » lâche souriant Yann Eliès. En effet, le skipper briochin embarque auprès de lui un nouveau partenaire dans la voile : UCAR. Cette société, spécialiste de la location de véhicules pour tous publics, et précurseur des nouveaux usages de l'automobile individuelle et de la voiture partagée, a décidé « de se lancer dans la grande aventure de la course au large auprès d'un de ses skippers les plus talentueux » précise son Président, Jean-Claude Puerto.

01/05/2018

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Si les 122 concurrents en lice pour l'édition du 40ème anniversaire de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ont en poche le premier sésame validant leur présence sur la ligne de départ du 4 novembre 2018, il reste à bon nombre d'entre eux encore quelques formalités à remplir. Ainsi, ceux qui s'aligneront sur l'épreuve à la barre d'un bateau flambant neuf ou récemment acheté, sans avoir encore inscrit à leur livre de bord suffisamment d'heures de navigation, vont-ils devoir s'acquitter d'un parcours de qualification de 1200 milles en solitaire. Une obligation fixée par l'avis de course et validée par Jacques Caraës, Directeur de course.