Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

12/10

Portraits de skipper

La suite des portraits de la Classe 40 : Giancarlo Pedote, Alex Pella, Juliette Petres, Lionel Regnier et Dominique Rivard.

Giancarlo Pedote

Cet Italien a construit pierre par pierre son cheminement : d'abord comme moniteur de voile, puis comme équipier sur Swan ou voiliers IMS. Et c'est en 2006 qu'il découvre le Mini Transat : il ne lâche pas cette série depuis d'abord en bateau de série, puis sur prototype même s'il fait une escapade sur le circuit Figaro pour réviser ses gammes régatières en 2010-11. En rachetant l'étonnant Mini de David Raison surnommé Magnum à cause de sa forme en eskimo glacé, Giancarlo Pedote rafle presque toutes les courses depuis 2012 et il vient encore de s'imposer sur Les Sables-Les Açores cet été ! Son adaptation au Class40 ne devrait pas poser de problème à ce compétiteur rigoureux et percutant : le grand large est son terrain de jeu et la bonne brise son plaisir. La Route du Rhum - Destination Guadeloupe devrait satisfaire ses envies…

Alex Pella

Le plus français des Catalans : l'Ibère a autant couru en France qu'en Espagne ! D'abord préparateur de bateaux de course comme Team Adventure pour The Race 2000, Alex Pella crée la surprise dans le monde du Mini en terminant 3e de la Transat 2003, puis 2e en 2005. Il franchit une grande marche avec le circuit IMOCA pour établir un record entre New-York et Barcelone, puis en s'engageant sur la Barcelona World Race 2010 qu'il termine en quatrième position avec Pepe Ribes. L'espagnol a pratiqué quasiment toutes les séries en IMS, en Figaro, en trimaran ORMA et sa gentillesse, sa polyvalence et sa compétence l'ont retenu pour être conseiller voile pour le film « En Solitaire ». Il s'initie au Class40 aux côtés de Gonzalo Botin en 2008, puis termine deuxième de la dernière Transat Jacques Vabre avec Pablo Santurde.

 

Juliette Petres

Vétérinaire, Juliette Petres découvre la voile par hasard, à 26 ans, lors d'une croisière en Méditerranée. C'est la révélation, et il n'en faut pas plus pour que cette passionnée des animaux et d'équitation change radicalement le cours de sa vie. Une année plus tard, en 2009, cette Tourangelle quitte la campagne et vient s'installer à Vannes pour se rapprocher de la mer des bateaux, et multiplier les navigations. En juillet 2013, elle rencontre Bertrand de Broc, qui lors d'une sortie à bord de son 60 pieds de retour du Vendée Globe, lui souffle l'idée de se lancer dans l'aventure du Rhum. Convaincue, elle se met aussitôt en tête de s'aligner au départ. Un projet qu'elle porte depuis avec une farouche détermination et une belle énergie pour vivre à 100% cette grande première, à la découverte de la faune océanique et de ses propres ressources personnelles.



Lionel Regnier

Comme nombre de skippers passés au circuit Figaro, à la Class40 voire à l'IMOCA, Lionel Regnier a débuté sa carrière avec la Mini Transat, une épreuve qui lui tient toujours à cœur puisqu'il fait souvent office de bateau accompagnateur, comme cet été encore avec Les Sables-Horta. Car dès 2006 au tout début de la Class40, ce Vendéen d'adoption, ancien enseignant en mathématiques puis chef d'une entreprise nautique et expert maritime, s'engage sur la Route du Rhum 2006 après avoir remporté l'OSTAR en classe Jester sur un Pogo 8,50. Passionné par la mer et solidaire à terre, Lionel Regnier associe pour cette Route du Rhum - Destination Guadeloupe deux associations caritatives : Un maillot pour la vie (soutien moral aux enfants hospitalisés) et Debra France (assistance aux personnes atteintes épidermolyse bulleuse). 

 

Dominique Rivard

Sportif et athlète accompli, Dominique Rivard aime les défis et les sensations fortes. Installé depuis 20 ans aux Antilles, rien n'arrête ce masseur-kinésithérapeute. Papa de trois enfants, il pratique avec la même fougue le vélo, la plongée, la natation avec une traversée entre Marie-Galante et les Saintes à son actif, ou encore le kite-surf où il décroche deux records de longue distance en 2006 et 2007. Amateur de voile, c'est en 2010, à l'arrivée de la précédente édition, qu'il fait l'acquisition de son bateau et s'engage dans une préparation de longue haleine pour se donner les moyens de « bien représenter (son) île ». Equipage, double… Etape par étape, il a franchi les paliers avant de se jeter dans le grand bain de la course en solitaire sur ce premier Rhum. Son objectif ? « Prouver qu'on peut encore y arriver même quand on est 100% amateur. »

 

 

 

 

 

Autres actualités

18/07/2018

Armel le Cleac’h :  « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cleac’h : « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cléac'h et son géant banque populaire IX seront au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018. L'objectif du skipper est de remporter cette compétition. Mis à l'eau en octobre dernier après un chavirage, le skipper multiplie les entrainements sur son maxi-trimaran. 

17/07/2018

Un Marin fière de ses foils !

Un Marin fière de ses foils !

Alan Roura a publié sur son compte twitter les premières images de son voilier « La Fabrique ». Après des mois de travaux, le nouveau bateau du skipper a était dévoilé et mis à l'eau afin d'être jaugé.