Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

25/10

Des skippers assurés

A l'écoute des marins et de leurs familles pour la dixième édition de cette course de légende, la Société Pen Duick, organisatrice de l'événement, s'est associée à la Mutuelle des Sportifs (MDS) pour assurer tous les skippers. Tous les concurrents de la course bénéficient donc d'une couverture « décès-invalidité » en cas d'accident survenu pendant les activités garanties :
- Capital de 300 000 E en cas de décès, majoré de 10% par enfant à charge dans la limite globale de 450 000 E.
- Capital de 450 000 E en cas d'invalidité égale à 100%, réductible en fonction du taux d'invalidité (franchise 33%).
Cette assurance est élargie aux convoyages, entraînements et parcours de qualification liés à la course. A noter qu'une fois en Guadeloupe, chaque concurrent est couvert pour le convoyage retour, dans la limite de 45 jours après son arrivée.

Autres actualités

04/05/2018

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

« Je serai au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ! » lâche souriant Yann Eliès. En effet, le skipper briochin embarque auprès de lui un nouveau partenaire dans la voile : UCAR. Cette société, spécialiste de la location de véhicules pour tous publics, et précurseur des nouveaux usages de l'automobile individuelle et de la voiture partagée, a décidé « de se lancer dans la grande aventure de la course au large auprès d'un de ses skippers les plus talentueux » précise son Président, Jean-Claude Puerto.

01/05/2018

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Si les 122 concurrents en lice pour l'édition du 40ème anniversaire de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ont en poche le premier sésame validant leur présence sur la ligne de départ du 4 novembre 2018, il reste à bon nombre d'entre eux encore quelques formalités à remplir. Ainsi, ceux qui s'aligneront sur l'épreuve à la barre d'un bateau flambant neuf ou récemment acheté, sans avoir encore inscrit à leur livre de bord suffisamment d'heures de navigation, vont-ils devoir s'acquitter d'un parcours de qualification de 1200 milles en solitaire. Une obligation fixée par l'avis de course et validée par Jacques Caraës, Directeur de course.