Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

29/10 - 12h49

J-4 : rentrer dans sa bulle

Depuis vendredi dernier, les skippers vivent un marathon. Relations publiques, rencontres, interviews, derniers préparatifs, étude des fichiers météo… Comment font-ils pour rentrer dans leur bulle alors que le départ approche à grand pas ?

« Il faut être détendu le jour du départ, car les premières 24 heures de course seront très importantes. » explique Marc Guillemot, skipper de Safran. A chacun sa méthode pour commencer à trouver du temps pour soi, à côté du marathon médiatique. Si beaucoup de marins sont rentrés chez eux deux-trois jours en tout début de semaine, d'autres ont fait le choix de rester à Saint-Malo pour ne pas trop se couper de la course.

Routine bien huilée

« Je me suis organisé un timing type qui me convient bien. Sport le matin tôt, comme paddle ou footing, visite sur le bateau en fin de matinée, sieste en début d'après-midi pour engranger du sommeil, retour au bateau dans l'après-midi et sport en début de soirée. » souligne Sidney Gavignet (Musandam-Oman Sail) qui pratique beaucoup le yoga avec son coach qui l'a suivi à Saint-Malo. Le yoga, Armel Tripon (For Humble Heroes) en est également un fervent adepte.  « Je le pratique deux fois par jour, matin et soir. C'est bon pour l'entretien musculaire, la concentration et la réflexion. C'est important de s'isoler et d'être à l'écoute de ses sensations. » confie Armel, grand admirateur du surfeur Kelly Slater qui prône l'écoute du corps pour en tirer la quintessence dans l'effort physique. Vincent Riou (PRB) se défoule dans ses footings quotidiens, indispensables pour se décontracter et trouver la sérénité.

Louis Burton (Bureau Vallée)  a quitté la maison familiale pour s'installer aux thermes marins et ainsi se détendre tout en pratiquant la piscine et la musculation. « L'idée est de sortir du quotidien. Je me couche tôt, je dors beaucoup car j'étais fatigué. Le cours deux fois 45 mn sur la plage tous les jours. Mais je profite à fond de Saint-Malo car j'ai plein d'amis » explique Louis. Côté nourriture, tandis que le skipper de Bureau Vallée se lâche sur le steack/frites, d'autres en profitent pour manger ultra équilibré. « Je suis partisan du petit-déj de roi, du déjeuner de prince et du dîner de pauvre ! » lâche Armel Tripon.

Autres actualités

20/09/2018

Eric JAIL est qualifié pour la Route du Rhum – Destination Guadeloupe !

Eric JAIL est qualifié pour la Route du Rhum – Destination Guadeloupe !

Eric revient juste de son parcours de qualification et confirme sa participation à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe sur son bateauLa Voix de l'Océan.

20/09/2018

En route vers le Rhum

En route vers le Rhum

Ca, c'est fait ! Jérémie Beyou et Charal sont qualifiés pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Lundi, le skipper et son IMOCA60 ont bouclé une première navigation de 1200 milles, validée par la direction de course. Prochaine échéance : le Défi Azimut, première expérience de course pour ce nouveau tandem.