Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

03/11 - 01h24

Flotteur cassé pour Maître Jacques

Vers 23 h ce dimanche, le flotteur tribord de Maître Jacques s'est cassé. Il était alors en 4e position de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, dans la catégorie des Multi 50. Loïc Féquet était en passe d'enrouler la pointe Bretagne, et naviguait à proximité des côtes. Il n'est pas en danger, il n'y a pas de risque de démâtage, mais le bateau n'est pas manœuvrant.
Un remorqueur de la SNSM vient d'appareiller pour le tracter vers le port le plus proche, il devrait être sur zone vers 2h du matin.
Loïc Féquet, skipper du Multi 50 Maître Jacques : « Il y avait 25 – 28 nœuds et une mer formée, mais je n'étais pas à l'attaque, au contraire ! J'étais sous deux ris trinquette. Je n'ai rien heurté. Ça a cassé exactement au même endroit que l'an dernier*, mais cette fois, le flotteur est tout neuf… »
Le skipper Maître Jacques a sécurisé son bateau. Il n'est qu'à 7 milles (13 km) des côtes et dérive à deux nœuds environ vers le nord. Loïc est à l'intérieur de son bateau en attendant les secours.


Autres actualités

04/05/2018

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

Yann Eliès au départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe avec UCAR

« Je serai au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ! » lâche souriant Yann Eliès. En effet, le skipper briochin embarque auprès de lui un nouveau partenaire dans la voile : UCAR. Cette société, spécialiste de la location de véhicules pour tous publics, et précurseur des nouveaux usages de l'automobile individuelle et de la voiture partagée, a décidé « de se lancer dans la grande aventure de la course au large auprès d'un de ses skippers les plus talentueux » précise son Président, Jean-Claude Puerto.

01/05/2018

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Inscriptions : check ! Qualifications : en cours…

Si les 122 concurrents en lice pour l'édition du 40ème anniversaire de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ont en poche le premier sésame validant leur présence sur la ligne de départ du 4 novembre 2018, il reste à bon nombre d'entre eux encore quelques formalités à remplir. Ainsi, ceux qui s'aligneront sur l'épreuve à la barre d'un bateau flambant neuf ou récemment acheté, sans avoir encore inscrit à leur livre de bord suffisamment d'heures de navigation, vont-ils devoir s'acquitter d'un parcours de qualification de 1200 milles en solitaire. Une obligation fixée par l'avis de course et validée par Jacques Caraës, Directeur de course.