Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

03/11 - 19h33

Sidney Gavignet et Yann Eliès parlent de leur nuit agitée

Sidney Gavignet, Musandam-Oman Sail : « Je vais bien, mais j'ai froid et je suis fatigué. Ca mouille beaucoup et il y a de très grosses vagues. Je suis sous pilote et ça me fait du bien d'être un peu sous la capote car j'ai beaucoup barré depuis le départ, car ce n'est pas très rapide sinon dans les vagues. Maintenant que je suis un peu plus au reaching ça va mieux, et c'est un peu moins dangereux. Je me suis fait une petite frayeur ce matin car j'ai cru que je « cabanais ».
Je pense que la plate forme du bateau est montée à 70°, du coup j'ai tout choqué et j'ai cherché à rentrer à l'intérieur pour me protéger, et j'ai eu de la chance de revenir. Du coup là je ne vais pas trop à l'attaque, on va passer le Cap Finisterre tranquillement et on verra après. Je ne vais pas très vite, mais je n'ai pas tellement envie d'aller plus vite en fait. J'ai très peu dormi : deux fois 10 minutes depuis hier. Je vais essayer de me reposer un peu là mais je vais d'abord me faire un plat chaud.

J'ai aussi failli avoir la même mésaventure que Thomas Coville cette nuit. Le pilote a abattu et quand je suis sorti pour choquer le foc il y avait un gros cargo juste devant, à peu près dans les mêmes eaux où Thomas a eu son problème. Mais sinon ça va, on est surtout fatigué. Cette nuit va être un peu difficile car l'on n'a pas beaucoup dormi, il y a du vent fort. Mais le pilote se débrouille pas mal et la mer va se calmer petit à petit. Par contre j'ai froid, et en ciré humide ce n'est pas facile. Mais j'ai une couverture de survie qui est pas mal sous la capote.
La petite frayeur m'a calmée, je pense que c'est très facile de cabaner, et quand on dit « tranquille », ce n'est pas si facile que ça en fait… Je n'ai pas envie d'attaquer plus pour le moment, il faut être prudent, et j'ai un peu mis le pied sur le frein.
Mais je repense au départ qui m'a fait tellement chaud au cœur pour me réchauffer. »

Sidney Gavignet, Musandam-Oman Sail joint par son équipe cet après-midi à 15h30


Yann Eliès, Paprec Recyclage : « Je me suis économisé »

« Le vent est assez instable donc dès fois j'ai du mal à trouver le frein à main et des fois il faudrait que je mette plus de toile. Mais j'essaye de dormir dans les moments de creux. Au final, il n'y a pas eu tant de vent que ça. J'ai quand même eu 40 nœuds dans le front. Je me suis un peu économisé, par exemple je n'ai pas fait les deux petits virements de bord qu'il y avait à faire pour aller le long de la côte bretonne. J'ai rangé le bateau, fait un tour d'inspection, passé un coup d'éponge en bas, mangé, dormi. Globalement, ça va. »


Yann Eliès, Paprec Recyclage, joint par son équipe ce lundi matin.



Autres actualités

10/12/2017

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin est venu sur le stand d'OC Sport Pen Duick - Groupe Télégramme pour parler des nouveautés 2018. Cette 11ème édition est une année exceptionnelle puisqu'elle fêtera les 40 ans de cette course mythique qu'est La Route du Rhum - Destination Guadeloupe.   

06/12/2017

France Télévisions et OC Sport Pen Duick renouvellent leur partenariat jusqu’en 2020

France Télévisions et OC Sport Pen Duick renouvellent leur partenariat jusqu’en 2020

Fidèle aux épreuves organisées par OC Sport Pen Duick depuis de nombreuses années, France Télévisions a renouvelé son engagement ce mercredi, en direct du salon nautique de Paris, par le biais d'un accord cadre portant la signature d'Olivier Montels, Directeur délégué France 3 en charge du réseau régional, et Mathieu Sarrot, Directeur des événements pour la société organisatrice. Concernant toutes les courses mises en œuvre par OC Sport Pen Duick, ce partenariat va bien entendu concerner le 40ème anniversaire de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe et courra jusqu'à la prochaine édition de The Transat en 2020.