Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

04/11 - 10h16

De nouveau en mer

Après une escale technique plus ou moins longue, trois concurrents de la Classe Rhum ont repris la mer ce mardi matin vers 7h00 : Patrick Morvan de Camaret, Bob Escoffier et Benjamin Hardouin de Roscoff. A noter qu'aucun des vingt solitaires de la Classe Rhum n'a abandonné à ce jour…

Pour l'instant, la Direction de Course de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe n'a enregistré aucun abandon : les solitaires qui ont connu des avaries même dès le coup de canon comme le Portugais Ricardo Diniz (Parisasia.fr), sont en course. Certes Nils Boyer (Let's Go-Pharmaouest-Gicquel Associés) est toujours en escale à Roscoff dans l'attente de remplacer son canot de survie arraché par la mer, Julien Mabit (Komilfo) est à l'Aber Wrac'h pour des problèmes de pilote automatique et Pierrick Tollemer (Ensemble pour Entreprendre) a fait un arrêt rapide à Brest pour divers soucis techniques mais est reparti vers 10h ce mardi.


Tous en course


Car ce mardi matin, trois solitaires ont repris la course après réparation : Patrick Morvan (Ortis) a quitté vers 7h00 le port de Camaret qu'il avait rallié lundi à 18h30 afin de réparer son bout dehors. Puis ce sont Bob Escoffier (Groupe Guisnel) et Benjamin Hardouin (Krit'R V) qui ont largué les amarres de Roscoff, le premier suite à des problèmes de voiles d'avant, le second à cause d'une petite voie d'eau.


Quand à Charlie Capelle (Acapella), il naviguait ce mardi matin au Nord de Ouessant après son pit-stop à Saint-Quay Portrieux la première nuit de course dans le but de laisser judicieusement passer le plus gros du coup de vent. Et Ricardo Diniz (Parisasia.fr) avait lui aussi quitté Saint-Malo lundi après midi après avoir résolu son problème de fuite de gasoil.


En tête de la flotte des Classe Rhum, l'Italien Andrea Mura sur son monocoque de 50 pieds Vento di Sardegna, a choisi de partir seul vers l'Ouest, dans le sillage des monocoques IMOCA. Il possède plus de quarante milles d'avance sur le trimaran de 50 pieds d'Anne Caseneuve (Aneo) qui est quasiment 100 milles plus à l'intérieur du golfe de Gascogne ! Les deux leaders devraient avoir passé la latitude du cap Finisterre demain mercredi midi. Mais il faudra attendre deux journées de plus pour que toute la flotte des Classe Rhum ait paré ce promontoire légendaire…


Autres actualités

25/09/2018

Le Class40 de Sam Goodchild aux couleurs de Narcos : Mexico

Le Class40 de Sam Goodchild aux couleurs de Narcos : Mexico

La mythique Route du Rhum – Destination Guadeloupe s'élancera le 4 novembre prochain, de Saint-Malo. Quelques 123 solitaires mettront alors le cap en direction de Pointe-à-Pitre parmi lesquels Sam Goodchild. Le skipper qui a fait son entrée (en solitaire) sur le circuit des Class40 en début de saison, en frappant d'emblée un grand coup en terminant 2e des 1000 Milles des Sables, espérait pouvoir s'aligner au départ de la transat légendaire mais il lui manquait l'essentiel : un partenaire. Bonne nouvelle, la coque du marin Britannique, porte désormais les couleurs de Narcos : Mexico, nouvelle série originale Netflix. Le navigateur va donc pouvoir se préparer au mieux à l'épreuve, l'aborder dans les meilleures conditions possibles et être en mesure d'atteindre son objectif : la remporter !

25/09/2018

Le premier bateau Castin au service de l’enfance engagé dans une course légendaire

Le premier bateau Castin au service de l’enfance engagé dans une course légendaire

«Cela fait 40 ans que les habitants de Saint-Cast-Le-Guildo sont spectateurs de la course. Cette année nous allons enfin en être les acteurs, et en faveur d'une belle cause! ». Les mots de François Hamon, Président de l'association « Nouvelle Vague 2018 » résonnent comme un soulagement, mais avec enthousiasme et passion. Le 4 novembre prochain, le premier bateau Castin, de la série Class40 porté par l'association, sera au départ de la légendaire course du Rhum - Destination Guadeloupe, au service de l'enfance. Aux commandes, non pas un skipper mais toute une communauté locale, qui a su réunir en très peu de temps les fonds nécessaires pour engager son bateau dans cette fabuleuse course, au nom d'un projet collectif et solidaire. L'histoire d'un bateau au tout petit budget, porté par un grand nombre de partenaires...