Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

04/11 - 17h14

Comme un air de Figaro en mer hostile

Sportif, humide et très inconfortable. Le golfe de Gascogne n'est pas d'humeur facile pour la tête de flotte des Class40  qui poursuit sa progression vers le cap Finisterre sur une mer mal pavée avec des creux de 4 mètres, dans des vents oscillant entre 20 et 25 noeuds, avec des rafales à 30. Un contexte hostile qui rend la bataille entre les premiers solitaires, sommés de faire autant faire appel à leur bon sens marin qu'à leurs réflexes de régatiers, d'autant plus belle...

 Alors qu'il pointait en tête, Sébastien Rogues (GDF SUEZ) s'est dérouté à la demande de la direction de course auprès de Pierre Antoine, dont le trimaran, le Multi50 Olmix, avait été touché par la foudre et menaçait de couler. Plus de peur que de mal fort heureusement puisque ce concurrent a depuis été secouru et hélitreuillé. C'est à 13h20, au terme des opérations de sauvetage que Sébastien Rogues, forcément éprouvé par cet épisode, a pu reprendre sa route en direction de Pointe-à-Pitre. Désormais en 4è position, à une vingtaine de milles du nouveau leader, le skipper du bateau jaune et gris pourra bien sûr compter sur une compensation du jury qui sera évaluée au regard du rapport qui lui sera transmis par la direction de course. Le voilà en tout cas de retour en course, et à la lutte pour reprendre les milles concédés, notamment face à Thibault Vauchel-Camus (Solidaires en peloton)

Nouveau leader

Aussi bizuth du Rhum soit-il, le Malouin, connu pour son palmarès en multicoque de voile légère, fait en effet parler ses talents de régatier et le potentiel de vitesse d'un des derniers nés de la Class40. Il tire surtout les bénéfices d'un décalage judicieux pour piquer au sud.  Ce mardi, il a creusé de premiers écarts et emmène un petit groupe où pointent Kito de Pavant (Otio - Bastide Medical), 2è à 18 milles, Alex  Pella (Thales 2 - Santander 2014), ou encore Stéphane Le Diraison (IXBlue - BRS) qui a très bien sorti son sillage du jeu depuis le départ. Parmi ces protagonistes de la tête de flotte, difficile aussi de ne pas souligner le très beau début de course de Pierre Brasseur. A bord de Matouba, une vieille dame de la Class40 comparé aux avions de chasse dont sont armés ses plus plus proches concurrents, ce navigateur au tempérament forgé sur les bancs de la Mini-Transat, réalise un joli tour de force. 

Vite de la vitesse…. 

Doubler le cap Finisterre, le laisser derrière et éviter ainsi le passage d'un second front, attendu mercredi dans la soirée avec son cortège de vents contraires tel est l'enjeu des solitaires. Pas étonnant donc que Yannick Bestaven (LE CONSERVATEUR), qui a connu un début de course difficile, appuie plus volontiers sur la pédale d'accélérateur de son tout nouveau bateau pour en tirer toute la puissance. Au dernier classement, celui qui pointait en 16è position encore hier, progresse à la 9è place, à près de 16 noeuds…

Autres actualités

18/07/2018

Armel le Cleac’h :  « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cleac’h : « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cléac'h et son géant banque populaire IX seront au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018. L'objectif du skipper est de remporter cette compétition. Mis à l'eau en octobre dernier après un chavirage, le skipper multiplie les entrainements sur son maxi-trimaran. 

17/07/2018

Un Marin fière de ses foils !

Un Marin fière de ses foils !

Alan Roura a publié sur son compte twitter les premières images de son voilier « La Fabrique ». Après des mois de travaux, le nouveau bateau du skipper a était dévoilé et mis à l'eau afin d'être jaugé.