Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

04/11 - 17h56

Les cowboys de l’Ouest

Ils ont dépassé le cap Finisterre et fond route pleine balle vers le sud des Acores, François Gabart (Macif) en pointe. Le dernier vainqueur du Vendée Globe continue de creuser l'écart depuis l'abandon ce mardi de son plus proche rival, Vincent Riou (PRB), et distance ce soir de plus de 45 milles Jérémie Beyou (Maître Coq) en deuxième position.

Ils avaient mûrement réfléchi leur trajectoire. Depuis le premier virement de bord à Ouessant, le gros de la flotte des IMOCA pointait son étrave vers le Sud-Ouest… sans hésiter, sans sourciller devant le vent fort et les rafales à 45 nœuds. Dans des conditions encore humides, secouant les marins et abîmant le matériel, le trio de tête (Gabart/Beyou/Guillemot) a préféré contourner l'anticyclone par le nord, évitant ainsi de ralentir le long des côtes portugaises. Car la dorsale se déplace vers l'Est et pourrait bien fermer la porte à ceux qui ont choisi de suivre la route des Ultime

 


François Gabart file vite sur Macif ! par routedurhum  

 

Tripon/Burton/di Benedetto incurvent leurs trajectoires

« J'ai fait tourner pas mal de routage ce matin. On va avoir des choix capitaux à faire dans les prochaines 24 heures, faudra pas se planter si je veux éviter au maximum la pétole." expliquait cet après-midi le skipper de Bureau Vallée. Tous gardent le clignotant au sud-ouest en appuyant sur l'accélérateur et affichent de belles vitesses au-dessus de 20 nœuds. Objectif : gagner des milles le plus possible en se rapprochant de la route la plus courte… pour ne pas se faire engluer dans les petits airs

Le matériel souffre

« Le vent est encore à 30-32 nœuds. Cela fait faire de la manœuvre. Je vais gérer tous les soucis quand on sera sorti de la dépression qui nous malmène, mais qui nous permet d'avancer. » racontait Marc Guillemot (Safran) ce matin. Tous les IMOCA, sans exception, ont quelque peu trinqué dans ces conditions musclées. Voiles déchirées, safran fissuré, pièces métalliques cassées, sans parler des bonshommes usés… le début de course ressemble à une épreuve de force. Manœuvrer, faire avancer son bateau, essayer de dormir quelques minutes, se nourrir, analyser la météo, élaborer sa stratégie (en IMOCA le routage est interdit). Le répit n'existe pas en mer quand la météo fait le gros le dos…

OM

 

 


Autres actualités

16/07/2018

Jérémie Beyou : En route vers la Route du Rhum - Destination Guadeloupe dans le secret de la victoire …

Jérémie Beyou : En route vers la Route du Rhum - Destination Guadeloupe dans le secret de la victoire …

Jérémie Beyou et son équipe du Charal Sailing Team ont ouvert leurs portes à l'équipe de Ouest France. Ils nous proposent une découverte en exclusivité du chantier du futur IMOCA de Jérémie Beyou sur lequel il naviguera lors de la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe. 

11/07/2018

Klaxoon : Jean-Marie Loirat ensemble pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018

Klaxoon : Jean-Marie Loirat ensemble pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018

La sart-up Rennaise Klaxoon et le skipper breton Jean-Marie Loirat forment une équipe solide pour affronter ensemble l'édition  2018 de la Route du Rhum Destination Guadeloupe. Le voilier Klaxoon vient d'être pesé et jaugé avec succès, un moment important pour la suite de l'aventure.