Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

05/11 - 18h23

Sidney Gavignet légèrement blessé à la main, Yann Eliès en manque de sommeil

Mot du bord envoyé par Sidney Gavignet, Musandam-Oman Sail : « Hello les amis. Les premiers jours de course nous laisseront de sacrés souvenirs, de ce grain de grêle avec ses 45 nœuds de vent, je ne sais qui remercier pour avoir été prêt à réagir quand c'est arrivé. Je m'en rappellerais.  Mais ça y est, nous avons changé de régime. Occasion de sortir les pieds des bottes pour la première fois depuis St Malo (…).


(…) Je repense au départ et je remercie tous ceux qui sont venus nous voir, c'était chouette de voir toutes ces têtes, merci à tous !
Le bateau est en forme, c'est incroyable ce qu'ils endurent, vous ne pouvez pas imaginer, ce qu'ils se prennent dans la gueule. Excusez l'expression, mais c'est la plus parlante !
J'ai pu bien me reposer aujourd'hui et prendre soin du bateau et de ma pomme. J'ai gouté au Strogonof lyophilisé à l'eau froide. Ça se mange. L'œdème de mon bras gauche ne gonfle plus, je le masse autant que possible et porte la main au ciel pour l'aider à drainer. Ce n'est pas facile car, même au repos, mon buste est plus haut que ma main car je ne dors pas allongé (Sidney dors dans un hamac). Bon c'est un peu du Calimero, mais ça fait toujours du bien de se faire plaindre (au cas où vous en auriez l'idée).
Je croise les doigts, je touche du bois pour que tout résiste maintenant aux longues heures de portant, c'est là que l'on voit si on a pensé à tout ! J'ai une pensée pour mon ange gardien Loik Gallon, le responsable technique. Je me dis aussi que mon ange gardien a une sacrée gueule de breton pour un ange gardien !
 Bon, en bref, tout va bien sur Musandam Oman Sail ! 
La nuit va être belle : proche de la pleine lune et ciel clair. On a de la chance !
 Salut les amis. »

Yann Elies, Paprec-Recyclage, joint à la vacation   : «  On a une haute pression qui nous court après et qui cherche à nous manger. Il ne faut pas que ça arrive. A chaque fois j'ai l'impression que ça y est, c'est parti,  puis le vent finit toujours pas retomber. Hier soir j'ai eu des problèmes électroniques qui m'ont obligés à ralentir. J'ai perdu une bonne heure  à  bricoler à l'intérieur pour trouver d'où cela venait. J'ai cassé une bosse de ris. Il a fallu que je la répare pour renvoyer de la toile. J'ai aussi un bas hauban qui s'était fait la malle au bout de 24 h qu'il a fallu que je le refixe. Ces petites choses me font perdre à chaque fois 1/4 d'heure, une demie heure, je dois arrêter le bateau, bricoler etc. J'espère que la série est terminée!  J'ai réussi à manger assez souvent. Mon seul souci, c'est qu'avec les pépins techniques, je n'arrive pas à rattraper le sommeil. Je n'arrive pas à recharger les batteries pour être serein et lucide, un peu comme dans une Solitaire du Figaro. »



Autres actualités

20/07/2018

Pierrick Tollemer et Resadia partent à la conquête de l’Atlantique Nord

Pierrick Tollemer et Resadia partent à la conquête de l’Atlantique Nord

En novembre prochain seront célébrés les 40 ans de la Route du Rhum, course mythique qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Pierrick Tollemer, entrepreneur et consultant conseil rennais, qui participera pour la deuxième fois à la course, a choisi Resadia, 1er Groupe d'experts IT pour l'accompagner dans cette compétition hors norme. 

19/07/2018

Le premier marin en situation de handicap sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Le premier marin en situation de handicap sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Sur son trimaran de 50 pieds, Fabrice Payen skipper de métier prendra le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Son objectif : prouver qu'on peut vivre sa passion même en situation de handicap. En participant à cette course Fabrice Payen pourra renouer avec ce qu'il est un marin et un sportif. Pour cela il sera accompagné de son équipe vent debout et portera les couleurs de l'association premiers de cordée.