Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

06/11 - 05h51

Dépression et compression

Alors que Loïck Peyron continue son cavalier seul dans les alizés vers les Antilles au sein des trimarans Ultime, les autres classes sont sous l'influence d'une nouvelle dépression qui a compressé les écarts. Le mauvais temps est surtout attendu au large de la péninsule ibérique concernant les Class40 et les Classe Rhum retardataires.

Loïck Peyron a désormais fait le break : à l'occasion de la bulle anticyclonique au large de Madère mercredi matin, le Maxi Solo Banque Populaire VII a trouvé un trou de souris pour s'échapper quand ses poursuivants n'ont rien pu faire pour l'éviter. Résultat, Loïck Peyron a déjà touché les alizés (certes modérés) et aligné des moyennes de plus de vingt nœuds toute la nuit quand ses concurrents peinaient parfois à moins de dix nœuds ! L'écart a donc grandement augmenté puisque le leader possède plus de 300 milles sur ses poursuivants. Seul Yann Guichard (Spindrift 2) a réussi dans l'après-midi à s'extraire enfin des calmes mais il concède tout de même plus de 200 milles…


Un front à passer


Du côté des monocoques IMOCA, le décor n'est pas du tout le même puisque c'est au large des Açores que François Gabart (Macif) affronte une nouvelle dépression : dans une brise de Sud-Ouest d'une vingtaine de nœuds, il faut louvoyer pour gagner dans l'Ouest afin de traverser le front attendu pour le milieu de la journée. A la latitude des Açores, la mer est heureusement encore maniable mais ce tricotage est toujours usant pour les skippers et pour le matériel.


Parmi les Multi50, Yves Le Blévec (Actual) a enfin pu repartir de Cascais (Portugal) mercredi vers 19h mais il pointe désormais à la dernière place à plus de 300 milles du leader, Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine). Celui-ci engrange les bénéfices de son option au large dès Ouessant : il a touché la nouvelle dépression en premier et va aussi à la rencontre du front. Un joli coup tactique.


C'est à la même problématique que les Class40 plus proches des côtes espagnoles, ils vont devoir faire face : le vent d'Ouest d'une douzaine de nœuds va faire place à un flux de Sud-Ouest plus musclé dans la journée. Il faudra donc tirer des bords pour se recaler vers l'Ouest car du côté de Madère, une bulle anticyclonique rend la trajectoire très aléatoire… Les derniers Class40 ne vont pas être à la fête car ils vont être repoussés avec le gros de la flotte Rhum vers le cap Finisterre où la brise pourrait atteindre plus de 40 nœuds la nuit prochaine…

A noter que Pierrick Tollemer (Ensemble pour Entreprendre) fait route sur La Corogne pour des soucis d'énergie ayant perdu son hydro-générateur. Ainsi les Ultime vont dorénavant suivre la route des alizés jusqu'à l'arrivée prévue pour le leader en tout début de semaine, tandis que les autres classes vont devoir s'extirper de cette dépression en tentant de gagner dans l'Ouest…


Autres actualités

18/07/2018

Armel le Cleac’h :  « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cleac’h : « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cléac'h et son géant banque populaire IX seront au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018. L'objectif du skipper est de remporter cette compétition. Mis à l'eau en octobre dernier après un chavirage, le skipper multiplie les entrainements sur son maxi-trimaran. 

17/07/2018

Un Marin fière de ses foils !

Un Marin fière de ses foils !

Alan Roura a publié sur son compte twitter les premières images de son voilier « La Fabrique ». Après des mois de travaux, le nouveau bateau du skipper a était dévoilé et mis à l'eau afin d'être jaugé.