Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

10/01

François Angoulvant prépare la Route du Rhum en Class40

Le chercheur navigateur de l'Ismans prépare sa troisième Route du Rhum avec un nouveau bateau, un nouveau projet astucieux et de nouvelles ambitions sportives dans la catégorie Class 40.

Le 2 novembre prochain, depuis Saint-Malo, François Angoulvant mettra le cap sur Pointe-à-Pitre à la barre du Sabrosa 40, le nouveau monocoque qu'il a imaginé pour naviguer en solitaire aux avant-postes de la Class 40.

Un projet sportif et industriel

Dans le creux de la vague en octobre lors du désistement d'un partenaire, le projet du Sarthois a de nouveau le vent en poupe. « J'ai reçu un soutien important pour ce projet à la fois sportif et industriel. » Car le Sabrosa se conçoit en version plurielle.

François Angoulvant mise sur une commercialisation de son monocoque imaginé pour la compétition mais aussi pour s'adapter au loisir avec un navigateur chevronné.« Cette production en série permet d'abaisser le coût de fabrication. Mon premier client est Marc Lepesqueux, un autre concurrent de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Son bateau sera prêt fin juin, avant le mien dont la mise à l'eau est prévue en août. »

Avec ses deux architectes, Olivier Gouard et François Rougier, François Angoulvant a établi un cahier des charges limpide comme les eaux de la Caraïbe : « Construire le Class 40 le plus rapide de sa catégorie et le rendre capable avec quelques aménagements de faire autre chose que de la compétition. Le but est d'en vendre deux ou trois. »

Le public visé est celui des compétiteurs privés qui veulent se faire plaisir en Class 40, mais pas à n'importe quel prix. Aux alentours de 450 000 €, le Sabrosa 40 reste accessible et peut ensuite être revendu pour des missions plus paisibles.

Viser le groupe de tête

L'arrivée de ce monocoque change les objectifs du Sarthois. « En 2006, je découvrais l'épreuve avec un bateau construit à l'école. Un bateau bien né, puisqu'ensuite il a fait plusieurs podiums sur d'autres courses. En 2010, je voulais progresser. Pour 2014, ajouter une transat de plus, ce n'était pas intéressant. J'ai capitalisé une expérience et mon défi me pousse vers d'autres ambitions, même si je ne suis pas un skipper professionnel. Je vise le premier tiers de la catégorie des Class 40, celle qui nourrit le plus de belles histoires humaines. »

Enfin, l'Ismans reste dans la course. D'anciens élèves se retrouvent sur ce projet (architecte ou impact environnemental) aux côtés des étudiants actuels chargés de concevoir des points précis tels la quille, le gouvernail ou l'ergonomie intérieure. « Ce projet valorise l'école. Et puis, il faut faire confiance aux jeunes », assure le chercheur-enseignant.

Source : Sports Le Mans / 

Frédérique BREHAUT

Autres actualités

16/07/2018

Jérémie Beyou : En route vers la Route du Rhum - Destination Guadeloupe dans le secret de la victoire …

Jérémie Beyou : En route vers la Route du Rhum - Destination Guadeloupe dans le secret de la victoire …

Jérémie Beyou et son équipe du Charal Sailing Team ont ouvert leurs portes à l'équipe de Ouest France. Ils nous proposent une découverte en exclusivité du chantier du futur IMOCA de Jérémie Beyou sur lequel il naviguera lors de la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe. 

11/07/2018

Klaxoon : Jean-Marie Loirat ensemble pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018

Klaxoon : Jean-Marie Loirat ensemble pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018

La sart-up Rennaise Klaxoon et le skipper breton Jean-Marie Loirat forment une équipe solide pour affronter ensemble l'édition  2018 de la Route du Rhum Destination Guadeloupe. Le voilier Klaxoon vient d'être pesé et jaugé avec succès, un moment important pour la suite de l'aventure.