Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

09/11 - 07h12

En direct de la mer

Joints au téléphone ce dimanche matin, les skippers des cinq classes de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe naviguent dans des conditions paisibles sous les alizés, mais exigeantes avec des grains et des vents instables. Loïck Peyron pense arriver la nuit prochaine sur la Guadeloupe, tandis que les Multi50 et les monocoques IMOCA en ont encore pour quatre jours…

Loïck Peyron – Maxi Solo Banque Populaire VII (Ultime)  - 1er au classement de 4h00

« Demain à la même heure (5h00 heure française), cela sentira le cocotier, la terre et l'humidité. Cette nuit, c'était irrégulier avec des grains. Je vais devoir slalomer avec tous les filets de pêche, il faudra manœuvrer de nuit. Sinon ça va à peu près, notre ami Yann (Guichard) derrière est un peu ralenti. C'est de la gestion tranquille du coup. J'ai failli empanner tout à l'heure à la faveur de petits refus mais finalement non. Mais il restera deux empannages à faire avant la Guadeloupe. Il y aura des changement de voiles, là je suis sous gennaker. Il y a aussi le tour de la Guadeloupe, on ne sait jamais comment ça marche mais je trouve que la nuit c'est mieux : c'est donc pas plus mal d'atterrir à ce moment-là. Il y aura moins de monde, ce sera plus agréable et plus efficace. Il n'y a pas de raison de se faire mal dans le canal des Saintes, mais c'est vrai que refaire du près après quelques jours de portant c'est assez étonnant ! »


Jérémie Beyou – Maître Coq (Imoca) – 2ème au classement de 4h00.

« Ce sont les grands refus ! C'est instable avec des grains. Cela va aller vite pour finir. Nous avons entre 14 et 18 nœuds. Là, il ne faut pas faire d'erreur. C'est la bagarre avec François (Gabart) pour la première place, il faut faire les bons choix. Je ne regarde pas beaucoup autour, je suis sur les réglages de la machine. Là j'ai 20 noeuds de vent, c'est un vent très irrégulier car il y a des grains, la mer est très plate, on est assez serré sous gennaker. Il y aura peut-être des empannages, on va faire du Sud. Je pense en effet que c'est un duel avec François, à la régulière. Le problème, c'est qu'il y a quand même le tour de la Guadeloupe à faire et l'on ne sait jamais ce qu'il peut se passer. J'ai bien dormi la nuit dernière et j'ai bien mangé depuis le début donc le moral est bon. On va continuer ainsi et ce sera bon jusqu'à la fin. »


Lalou Roucayrol – Arkema Région Aquitaine (Multi50) – 2ème au classement de 4h00

« Il commence à faire beau et chaud, c'est agréable. On a entre 10 et 12 nœuds de vent de Sud-Ouest. Je pense que nous allons être ainsi jusqu'à la Guadeloupe avec Erwan (Le Roux). Pour l'instant c'est quand même vachement sympa. C'est plutôt satisfaisant que l'on se retrouve là ensemble ! »  


Alex Pella – Tales 2 Santander (Class40) – 2ème au classement de 4h00

« C'est un petit peu instable encore en direction. C'est un peu mou, on a 13 nœuds ! Le niveau est haut, les bateaux et les gars aussi. Je suis très content d'être là et c'est une très belle course. Je suis très fier de ce bateau qui est espagnol de conception et de construction. J'ai eu quelques soucis techniques au début mais c'est un bateau polyvalent qui va bien dans toutes les conditions. Cela va être du portant jusqu'à l'arrivée avec des empannages : ça va être très intéressant. Je suis à fond ! Je suis venu pour cela et je suis très content car je me bagarre avec des gens que j'aime bien comme Kito (de Pavant) ou Yannick (Bestaven) : c'est super ! »


Andrea Mura – Vento di Sardegna (Catégorie Rhum) – 1er au classement de 4h00

« Tout va bien, mais je suis près de l'anticyclone : je ne vais pas très vite, je n'ai pas beaucoup de vent. Pour le reste tout roule, le bateau va bien. J'essaie de descendre vers le Sud, même si j'ai gagné beaucoup à rester au Nord jusqu'à présent. Je navigue avec le spinnaker. Je n'ai pas de problème technique, juste quelques petites choses. J'ai beaucoup eu le mal de mer les quatre premiers jours et maintenant, j'attends patiemment qu'il y ait plus de vent. »

Autres actualités

25/09/2018

Le Class40 de Sam Goodchild aux couleurs de Narcos : Mexico

Le Class40 de Sam Goodchild aux couleurs de Narcos : Mexico

La mythique Route du Rhum – Destination Guadeloupe s'élancera le 4 novembre prochain, de Saint-Malo. Quelques 123 solitaires mettront alors le cap en direction de Pointe-à-Pitre parmi lesquels Sam Goodchild. Le skipper qui a fait son entrée (en solitaire) sur le circuit des Class40 en début de saison, en frappant d'emblée un grand coup en terminant 2e des 1000 Milles des Sables, espérait pouvoir s'aligner au départ de la transat légendaire mais il lui manquait l'essentiel : un partenaire. Bonne nouvelle, la coque du marin Britannique, porte désormais les couleurs de Narcos : Mexico, nouvelle série originale Netflix. Le navigateur va donc pouvoir se préparer au mieux à l'épreuve, l'aborder dans les meilleures conditions possibles et être en mesure d'atteindre son objectif : la remporter !

25/09/2018

Le premier bateau Castin au service de l’enfance engagé dans une course légendaire

Le premier bateau Castin au service de l’enfance engagé dans une course légendaire

«Cela fait 40 ans que les habitants de Saint-Cast-Le-Guildo sont spectateurs de la course. Cette année nous allons enfin en être les acteurs, et en faveur d'une belle cause! ». Les mots de François Hamon, Président de l'association « Nouvelle Vague 2018 » résonnent comme un soulagement, mais avec enthousiasme et passion. Le 4 novembre prochain, le premier bateau Castin, de la série Class40 porté par l'association, sera au départ de la légendaire course du Rhum - Destination Guadeloupe, au service de l'enfance. Aux commandes, non pas un skipper mais toute une communauté locale, qui a su réunir en très peu de temps les fonds nécessaires pour engager son bateau dans cette fabuleuse course, au nom d'un projet collectif et solidaire. L'histoire d'un bateau au tout petit budget, porté par un grand nombre de partenaires...