Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

09/11 - 17h38

Au Sud toute !

Depuis 24 heures, ou presque, la famille nombreuse des Class40 pointe les étraves vers le bas. Aux quatre coins de la flotte, les skippers ont mis du Sud dans leur route. La faute aux calmes anticycloniques qui barrent la route de la Guadeloupe, et obligent les solitaires à franchement plonger pour éviter de se faire piéger. Ce dimanche, Kito de Pavant (Otio - Bastide Médical) ouvre toujours la marche. Mais gare à Alex Pella (Thales 2 - Santander 2014) qui revient très fort dans son tableau arrière…

C'est dimanche, le soleil fait son apparition et ça sent bon les alizés pour les 32 skippers toujours sur les rangs. Après une semaine de mer, si Loïck Peyron est attendu pour faire une arrivée triomphale en Guadeloupe (cette nuit, heure de Saint-Malo), l'histoire, loin d'être terminée, reste à écrire pour les solitaires qui devront encore parcourir plus 2000 milles quand le trimaran Ultime de 31 mètres Maxi Solo Banque Populaire VII affalera ses voiles. 

600 milles d'écart
C'est dimanche, et au boulot ! Pas de trêve qui tienne dans la camp des monocoques de 12,18 mètres qui n'ont pas fini de croiser l'étrave. Sous spi, la bataille d'empannages s'intensifie crescendo à mesure que les skippers progressent sur la route. Très étalée et dispersée entre le large des côtes africaines par 34° Nord où progressent de conserve Olivier Roussey (Opbortus - Conseil Régional de Lorraine) et Vincent Lantin (Vanetys-Le Slip Français), et l'Ouest des Canaries où ferraillent par 28° Nord les leaders, la flotte fait toujours le grand écart. Environ 600 milles séparent ces deux groupes de bateaux. Quant à Nicolas Thomas (Guadeloupe Grand Large - 1001 Piles Batteries), il ferme la marche à 835 milles du premier après son escale, forcée et prolongée jusqu'à hier, à La Corogne.

Le bon compromis
C'est dire si le terrain de jeu est vaste. Pour autant, force est de constater que tous plongent au Sud, ou plutôt se laissent glisser au rythme des empannages avec la ferme intention, soit d'accrocher le train des alizés, soit de ne pas s'en faire éjecter en se brûlant les ailes au contact de l'anticyclone. Dans cette descente des latitudes dans des vents portants, « tout le dilemme se résume à trouver le bon compromis entre l'angle du vent (meilleur plus à l'Ouest) et la force du vent (meilleur plus à l'Est) », explique l'actuel leader sous la menace directe du Catalan Alex Pella. 

Ne pas perdre le Sud
Même son de cloche de la part  Michel Kleinjean (Visit Brussels) :  « A chaque fois que tu tournes à droite tu gagnes des places, quand tu descends, t'en perds. Mais comme il y aura moins de vent par l'Ouest, je pense que c'est un bon investissement.  Et puis, à quoi ça sert d'avoir tous ces ordinateurs si ce n'est pas pour s'en servir ! »  En 20è position, à 270 milles du premier, le skipper belge, auteur d'une très belle remontée depuis son escale ibérique, résume bien la situation. Les prochains jours diront si Thibault Vauchel-Camus (Solidaires en peloton), 4è, et Stéphane Le Diraison (IXBlue - BRS), 9è, ont eu raison de franchement miser sur  le Sud. Ce dimanche soir, ils concèdent respectivement 68 et 179 milles sur la tête de flotte. Affaire et trajectoires à suivre…

Autres actualités

21/02/2018

Pir2 revient sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe

Pir2 revient sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe

Etienne Hochedé prendra à nouveau cette année, le départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe à bord de son trimaran Pir2, en classe Rhum Multi. Il avait déjà participé à l'édition de 2010 et est l'heureux skipper du trimaran Pir2, un des plus anciens bateaux de la flotte 2018.

21/02/2018

François Gabart se focalise sur la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe !

François Gabart se focalise sur la prochaine Route du Rhum - Destination Guadeloupe !

Il est l'homme le plus rapide autour du monde : François Gabart a mis 42 jours, seul, pour accomplir la circumnavigation. Désormais le marin se focalise sur la prochaine Route du Rhum, dont le départ sera donné de Saint-Malo le 4 novembre prochain.