Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

31/01

Des nouvelles de Lalou Roucayrol et de son trimaran Arkema - Région Aquitaine

Cela fait plus de 10 semaines que le trimaran blessé de Lalou Roucayrol est arrivé dans le port de Caniçal à Madère, suite à son chavirage sur la Transat Jacques Vabre le 10 novembre 2013. Toujours amarré dans le port portugais, toujours blessé, le trimaran attend la fin des discussions avec les assureurs pour être remis en état. Pour autant, toute l'équipe de Lalou Multi, le skipper et ses fidèles partenaires se mobilisent pour parvenir à remplir l'objectif n°1 de la saison 2014 : être au départ de La Route du Rhum qui s'élancera de St Malo le 2 novembre prochain avec un bateau compétitif et pour y jouer les premiers rôles.

 

Comment vas-tu depuis ton retour de Madère ?
Je vais bien. Le chavirage est derrière moi nous sommes désormais dans la phase de reconstruction. Suite au chavirage, l'équipe et moi-même avons fait un réel tour d'introspection et mis en place une nouvelle ligne de conduite. C'est donc un nouveau Lalou qui commence cette année 2014 ! Je suis déjà clairement en mode préparation de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe : je fais très attention à mon alimentation, mon sommeil et je fais beaucoup de sport. Tous les jours, j'ai un programme complet et j'alterne entre la course à pieds, des exercices de cardio, de la musculation et des navigations. Je navigue avec tout ce qui flotte à la pointe du Verdon ! Ça passe du catamaran, au mini 6.50 avec Quentin Vlamynck, ou même au kayak de mer. Je suis dans un état d'esprit positif et je regarde vers l'avenir.

Quelles sont les nouvelles du bateau ?  
La situation du trimaran, toujours amarré à Caniçal, est complexe. Après plusieurs mois de recherche active pour tenter de le rapatrier, nous sommes dorénavant en discussion avec l'assureur pour tenter de le remettre en état sur place. Cependant acheminer le matériel jusque Madère, notamment le nouveau mât, est quasi-impossible,. Nous étudions donc la possibilité d'organiser le chantier aux Canaries. La décision sera prise dans les prochaines semaines. En attendant, nous avons d'ores et déjà lancé la construction des différentes pièces cassées lors du chavirage : les deux postes de barre – plus design – deux nouveaux safrans, qui seront mieux adaptés au bateau, et le mât.  Nous avons également commandé un nouveau jeu de voiles, mais surtout nous travaillons activement sur la nouvelle bôme. En collaboration avec Arkema, une nouvelle résine a été élaborée pour sa construction. Cela nous permet de continuer à travailler sur le développement et l'amélioration du bateau, en s'appuyant sur les compétences de nos partenaires en Région Aquitaine et celle des chercheurs d'Arkema.

Tes partenaires sont ainsi restés fidèles à ton projet ?

Oh oui ! Je tiens d'ailleurs à remercier chacun d'entre eux, particulièrement la Région Aquitaine et Arkema. Leur comportement suite au chavirage a été exemplaire. J'ai reçu un nombre incalculable de messages de soutien, et ils se sont mobilisés afin de continuer cette aventure tous ensemble. Aucun d'entre eux n'a remis en cause son engagement. J'ai également participé aux vœux organisés au siège d'Arkema et dans l'une des filiales du Groupe. J'ai toujours reçu un accueil chaleureux et enthousiaste. Tout cela permet d'envisager l'avenir et de nous sortir des contraintes du présent. L'ensemble des partenaires a compris que nous avions besoin de temps pour reconstruire le bateau, du fait notamment de sa complexité, ainsi nous avons adapté le programme sportif 2014 à ces contraintes.

Quel est donc le planning prévisionnel pour 2014 ?
A priori nous envisageons donc de faire le chantier de remise en état aux Canaries dans le courant du mois d'avril pour disposer d'un bateau prêt à naviguer dès le début du mois de mai. Je souhaiterais effectuer les premières navigations là-bas, avant de convoyer le bateau vers la France. Ensuite, je me focaliserai sur les entraînements en solitaire avant de participer aux Trophées du Prince et du port de Fécamp prévus à la fin du mois d'aout. C'est important pour la classe Multi50 et pour me remettre en mode compétition face à mes camarades. Enfin viendra l'objectif principal de la saison et du projet tout entier : la Route du Rhum - Destination Guadeloupe.


Source : Communiqué de presse

CONTACTS PRESSE
Marie-Astrid Parendeau

Tel. +33(0)6 24 53 52 41
marieastrid.parendeau@gmail.com

Fabienne Roucayrol
Tel. +33(0)7 63 06 02 11

fabienne@laloumulti.com


Autres actualités

20/07/2018

Pierrick Tollemer et Resadia partent à la conquête de l’Atlantique Nord

Pierrick Tollemer et Resadia partent à la conquête de l’Atlantique Nord

En novembre prochain seront célébrés les 40 ans de la Route du Rhum, course mythique qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Pierrick Tollemer, entrepreneur et consultant conseil rennais, qui participera pour la deuxième fois à la course, a choisi Resadia, 1er Groupe d'experts IT pour l'accompagner dans cette compétition hors norme. 

19/07/2018

Le premier marin en situation de handicap sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Le premier marin en situation de handicap sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Sur son trimaran de 50 pieds, Fabrice Payen skipper de métier prendra le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Son objectif : prouver qu'on peut vivre sa passion même en situation de handicap. En participant à cette course Fabrice Payen pourra renouer avec ce qu'il est un marin et un sportif. Pour cela il sera accompagné de son équipe vent debout et portera les couleurs de l'association premiers de cordée.