Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

10/11 - 21h15

Yann Guichard : plus qu’une course, un exploit

C'est dans un bel alizé de 15 à 18 nœuds et accompagné par une multitude d'embarcations que les coques dorées de Spindrift 2 ont coupé la ligne d'arrivée devant Gosier. Quelques minutes avant le top finish, le marin de 40 ans s'était déplacé à l'avant de son trimaran pour enlacer une de ses voiles, comme pour remercier son exigeant bateau de l'avoir emmené à bon port et surtout, sur la deuxième marche du podium. Le vainqueur Loïck Peyron était sur l'eau, lui aussi, pour saluer son éminent dauphin.
A terre, les parapluies de la veille avaient cédé la place à une forêt d'ombrelles sous le soleil. Yann Guichard a pris son temps avant d'entrer dans la darse, pour savourer son succès aux côtés de son équipe. Puis ce fut le bain de foule devant la Place de la Victoire où le festival sonore pouvait commencer, en l'honneur du navigateur.

Aussi fort que 14 hommes…

C'est la deuxième Route du Rhum pour Yann qui s'était déjà classé 4e en 2010 à bord d'un Ultime de 70 pieds. Grand spécialiste du multicoque de sport avant d'être coureur au large, Yann Guichard, de son propre aveu, n'est pas un expert des traversées en solitaire. Pourtant, en bouclant cette Route du Rhum-Destination Guadeloupe sur un trimaran qui paraissait impossible à mener pour un seul homme, Yann Guichard, 40 ans, vient de  créer un précédent dans l'Histoire de la course en solo. Hier soir, le vainqueur Loïck Peyron (qui sait de quoi il parle pour avoir  battu le Trophée Jules Verne à bord du bateau, avec 14 hommes d'équipage), lui rendait hommage, soulignant  l'exploit physique réalisé par son concurrent.

La course de Spindrift 2

Après un début de navigation prudent en Manche et autour de la pointe Bretagne, Yann Guichard parvient à mieux exploiter la puissance de son tri de 18 tonnes lors de la descente du golfe de Gascogne. Au cap Finisterre, il s'empare de la deuxième place, à une trentaine de milles du Maxi Solo Banque Populaire VII. A ce stade du parcours, le delta semble surmontable et l'on s'attend à un duel pour la victoire finale. Jusqu'au passage de Madère où une bulle sans vent met en difficulté tous les Ultimes, obligés de multiplier les empannages pour trouver du vent plus frais. Tous, sauf le leader Loïck Peyron qui fait alors le break.
Avant de prendre le départ de Saint-Malo, Yann,  régatier et compétiteur dans l'âme, ne souhaitait pas seulement traverser en mode « convoyage », mais faire partie du match avec ses adversaires. Mission accomplie, au prix de moments très éprouvants pendant ces 8 jours de traversée où la moindre manœuvre s'est révélée une prouesse.


Autres actualités

18/07/2018

Armel le Cleac’h :  « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cleac’h : « On a une belle histoire à écrire. Être au départ sera une première victoire »

Armel le Cléac'h et son géant banque populaire IX seront au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018. L'objectif du skipper est de remporter cette compétition. Mis à l'eau en octobre dernier après un chavirage, le skipper multiplie les entrainements sur son maxi-trimaran. 

17/07/2018

Un Marin fière de ses foils !

Un Marin fière de ses foils !

Alan Roura a publié sur son compte twitter les premières images de son voilier « La Fabrique ». Après des mois de travaux, le nouveau bateau du skipper a était dévoilé et mis à l'eau afin d'être jaugé.