Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

11/11 - 19h34

Arrivées en rafale

Après Loïck Peyron, Yann Guichard et Sébastien Josse, ce sont Sidney Gavignet et Lionel Lemonchois qui pointaient leurs étraves vers la ligne d'arrivée pour un mano a mano final superbe en pleine nuit : les deux solitaires étaient à vue pour passer la bouée de Basse-Terre et se débattaient dans les petits airs pour déborder le Sud de la Guadeloupe… À l'avantage de Prince de Bretagne ! Puis ce fut le même scénario au petit matin tropical entre Yann Eliès et Francis Joyon qui se sont départagés sous les reliefs de Basse-Terre.

Incroyable finish pour cet Ultime sprint ! Sidney Gavignet (Musandam-Oman Sail) était le premier à déborder l'île de la Tête à l'Anglais, au Nord de la Guadeloupe, mais le solitaire prenait le large pour tenter d'éviter les dévents du volcan de la Soufrière. Grand mal lui prit car Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne) qui ne concédait alors qu'une quinzaine de milles, prenait l'intérieur et trouvait une petite veine de vent à raser les côtes : il virait le premier la bouée de Basse-Terre et pouvait s'envoler vers la ligne d'arrivée, au près dans le canal des Saintes pour s'adjuger la quatrième place !

Et de nouveau dans l'après-midi (heure métropole), un duel s'annonçait entre Yann Eliès (Paprec Recyclage) arrivant par le Nord et Francis Joyon (IDEC Sport) venant de l'Est. A noter que le skipper aux multiples records en solitaire avait été pénalisé de deux heures suite à sa trajectoire à l'intérieur du DST Ouessant la nuit du départ : le Jury avait délibéré et le solitaire avait dû tourner en rond pour repasser sur le même point deux heures plus tard, ce qui avait permis à Yann Eliès de s'immiscer devant ses étraves.


Ultime sprint



Les deux skippers se croisaient ainsi à moins de dix milles et engageaient chacun un empannage de recadrage pour passer la Tête à l'Anglais quasiment à vue ! Mais en voulant s'écarter de sept milles sous le vent de l'île, Yann Eliès renouvelait l'erreur d'appréciation de Sidney Gavignet quand le « vieux briscard » Francis Joyon se glissait à quelques encablures du rivage guadeloupéen… Quatre heures plus tard, le grand trimaran rouge embouquait le canal des Saintes quand le 70 pieds bleu passait tout juste la bouée de Basse-Terre ! Francis Joyon terminait ainsi sa sixième Route du Rhum-Destination Guadeloupe à la sixième place…Yann Eliès était attendu sur la ligne d'arrivée autour de 20h (heure métropole).

Pour les Multi50 qui naviguent à cent milles devant les IMOCA et sont attendus à partir de jeudi matin, peu de changement en tête puisque le duel entre le leader Erwan Le Roux (FenétréA-Cardinal) et son dauphin Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine) perdure avec toutefois un peu moins d'écart : l'Aquitain semble avoir trouvé une veine de vent plus stable que les alizés à grains du Breton. Les duettistes devraient donc se départager aussi autour de la Guadeloupe ! Et il en sera probablement de même pour les monocoques IMOCA espérés plutôt vendredi même si la cinquantaine de milles d'avance de François Gabart (Macif) sur Jérémie Beyou (Maître Coq) semble bien plus difficile à combler sur cette tranche finale du parcours.



Côté Class40, l'issue est encore lointaine puisqu'il reste plus de 1 700 milles à parcourir pour le leader Alex Pella (Tales 2 Santander) et 2 800 milles pour Nicolas Thomas (Guadeloupe Grand Large-1001 Piles Batteries) qui avait fait escale à La Corogne pour réparer. Au fur et à mesure que les premiers Class40 touchent enfin des alizés soutenus et établis, la flotte s'étire de plus en plus en petites grappes : deux autres solitaires talonnent l'Espagnol, Kito de Pavant (Otio-Bastide Médical) et Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton) tandis que Yannick Bestaven (LE CONSERVATEUR) commence à être décroché à 80 milles du premier. Suit un quatuor qui concède déjà plus de 150 milles, et un trio à plus de 250 milles alors que le peloton navigue à 300 milles du leader, soit plus d'une journée de mer !



Enfin les Classe Rhum suivent leur bonhomme de chemin, souvent au contact des derniers Class40 car Anne Caseneuve (Aneo) semble désormais intouchable avec plus de 200 milles de marge de manœuvre sur des monocoques qui n'ont pas le potentiel de son trimaran de 50 pieds, très à l'aise dans ces alizés d'une vingtaine de nœuds d'Est-Nord Est. Il n'y a plus qu'une série d'empannages à bien enchaîner jusqu'à la Guadeloupe, à l'horizon du milieu de semaine prochaine.

Autres actualités

14/12/2017

La famille des licenciés exclusifs s’agrandit !

La famille des licenciés exclusifs s’agrandit !

Dévoilée en octobre dernier, dans le cadre du lancement du Club Rhum – Groupe Télégramme à Saint-Malo, la liste des premiers licenciés exclusifs de l'édition des 40 ans s'enrichit aujourd'hui de nouveaux acteurs. Ainsi, Mix, Crêperie Le Guen, Malo et Plein Fruit, viennent-ils agrandir la famille des produits agro-alimentaires qui porteront les couleurs de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Mais les licences ne s'ouvrent pas seulement aux plaisirs de bouche, puisque la société L'Arboiserie devient également licenciée pour les articles en bois.

10/12/2017

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin est venu sur le stand d'OC Sport Pen Duick - Groupe Télégramme pour parler des nouveautés 2018. Cette 11ème édition est une année exceptionnelle puisqu'elle fêtera les 40 ans de cette course mythique qu'est La Route du Rhum - Destination Guadeloupe.