Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

11/11 - 20h52

Yann Eliès : "Il faut que je revienne !"

« Ce fut une super bonne transat, je n'ai jamais été aussi rapide sur l'eau, avec pas mal d'engagement, pas mal d'ennuis aussi, mais au final je ne retiendrais que les bons moments, quand tu es à 30-35 nœuds, le bateau sur les foils et que ça fume de partout. C'est pour ces moments que tu fais la Route du Rhum, surtout en multicoque." La mission est remplie, le bateau est là, je n'ai pas chaviré. Je n'étais pas loin d'accrocher le vieux briscard, Francis Joyon, ce qui aurais été la cerise sur le gâteau, mais il mérite cette place. C'est un bon dépucelage ! Ca pique les yeux des fois ! Les deux premiers jours c'était dur, il ne fallait pas que ca dure une journée de plus, parce que je ne pouvais plus. J'ai eu des pépins techniques, donc j'ai eu du mal à trouver le bon rythme au début. J'ai eu le sentiment que le dernier jour était le bon donc il faut que je revienne ! Il y a eu de l'intensité, je fais un meilleur temps que Groupama, il y a quatre temps avec un bateau plus petit, ça veut dire qu'on a tiré sur nos machines. J'aimerais bien revenir avec un beau bateau, bien préparé, dans de bonnes conditions. J'ai eu un bel accueil en mer des pêcheurs, des Saintois qui sont venus me rejoindre dans le canal des Saintes, je ne suis pas au bout de mes surprises, car il y a du monde ici ! Je vais maintenant débriefer avec les gars de mes choix, pour que tout le monde progresse et prendre un bon repos mérité. Même si ça été une année difficile pour moi parce qu'en terme de résultat sportif, elle n'a pas été au niveau mes espérances, mais émotionnellement, elle m'a procuré des trucs énormes entre la Solitaire du Figaro et cette transat. C'est aussi pour ça qu'on fait ce métier ! J'ai cru que c'était fait ce matin, je pensais rester devant. Mais c'est le tour de la Guadeloupe ! Il réserve toujours des surprises, ça ne se passe jamais comme prévu… Le plus beau moment, c'est en arrivant à Basse-Terre à 30 nœuds perché sur les foils avec une lumière magnifique… »

Autres actualités

02/03/2017

Un multi50 à foils pour Thibaut Vauchel-Camus

Un multi50 à foils pour Thibaut Vauchel-Camus

Le skipper guadeloupéo-malouin Thibaut Vauchel-Camus, après s'être brillamment illustré ces dernières saisons en Class40, franchit un nouveau pas dans sa carrière en lançant, grâce à des partenaires investisseurs motivés, la construction d'un trimaran de la classe Multi50 qui portera les couleurs de la fondation ARSEP et l'appellation "Solidaires En Peloton - ARSEP".  

10/02/2017

Réauté Chocolat embarque avec Armel Tripon en Multi50

Réauté Chocolat embarque avec Armel Tripon en Multi50

Le skipper nantais et la PME mayennaise embarquent dans le même bateau pour vivre l'expérience du multicoque, dans la catégorie Multi50. Ce partenariat les engage jusqu' à la Route du Rhum 2018, objectif ultime du projet. Le TEAM REAUTE CHOCOLAT, qui multipliera les entraînements et les courses côtières d'ici là, va symboliquement embarquer tous les collaborateurs de l'entreprise. Première sortie officielle prévue fin avril, au Tour de Belle-île : le point de départ d'une grande aventure, sportive et humaine.