Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

12/11 - 14h38

Rupture tropicale

 Des alizés plutôt bien établis cette nuit pour les uns, de molle qui colle pour les autres. Après 10 jours de mer, la flotte déjà très éclatée connaît un point de rupture. Devant, aux alentours de 22-23° de latitude, ça cavale en zigzags dans l'alizé. Plus au Nord et au-dessus du tropique, un peloton se débat avec des vents évanescents, quand un autre groupe, plus épargné, doit encore composer avec beaucoup d'instabilité. A chacun son destin sur l'échiquier océanique… 

Devant, ça cavale dans un alizé bien établi cette nuit (plus de 20 noeuds). Au prix d'une navigation très exigeante, tant en termes tactiques pour tracer sa trajectoire, qu'au niveau des manoeuvres à fond sous spi, un quatuor prend la poudre d'escampette et creuse les écarts. Alex Pella (Thales 2 -Santander ) ouvre toujours la marche à 1600 milles de l'arrivée devant Kito de Pavant (Otio-Bastide Médical. La palme de la meilleure progression sur les dernières 24 heures revient à Yannick Bestaven (LE CONSERVATEUR). Le skipper-ingénieur a repris 30 milles dans la nuit. Un retour en force qui obligeThibault Vauchel-Camus (Solidaires en peloton) à surveiller ses arrières. Une course de vitesse au meilleur niveau est engagée entre ces quatre ténors qui ne cèdent rien. 

Trois en 40 milles

Les derniers classements révèlent aussi la belle progression d'un petite groupe, qui tire les bénéfices de son décale au Sud. Valentin Lemarchand (Maison Tirel Guerin), Giancarlo Pedote (Fantastica) progressent à quelques encablures, 40 milles, derrière Damien Seguin (ERDF - Des Pieds et Des Mains). En dépit de quelques soucis d'énergie et de pilote, bien que malmené physiquement après s'être fait une entorse, ce dernier, récidiviste du Rhum, s'accroche comme un beau diable dans le top ten. 

On perd au Nord

En revanche environ 340 milles plus au Nord, quelques solitaires ont connu des heures beaucoup plus difficiles. Au plus près de la bordure de l'anticyclone, Lionel Régniel (April), Brieuc Maisonneuve (Groupement Flo), et Maxime Sorel (VandB / MS Sailing Team) se sont fait piéger par une bulle sans vent ne leur laissant que le souffle de leur exaspération pour gonfler leurs voiles. Ils ont perdu plus d'une centaine de milles sur les leaders en 24 heures.

Sud qui peut !

D'autres ont échappé au pire, même s'ils ont dû prendre leur mal en patience. A raison de nombreux empannages pour descendre en latitude, Pierre-Yves Lautrou (L'Express-Trepia), Bertrand Delesne (Teamwork40), Michel Kleinjans (Visit Brussels), ou encore les deux compagnons d'infortune - Halvard Mabire (Campagne 2 France) et Jean-Christophe Caso (Picoty-Lac de Vassivière) - peuvent se réjouir de reprendre de la vitesse. Ils progressent à 7-9 noeuds sur la route quand ceux du Nord dépassaient difficilement encore ce matin les 3 noeuds. 

Autres actualités

14/12/2017

La famille des licenciés exclusifs s’agrandit !

La famille des licenciés exclusifs s’agrandit !

Dévoilée en octobre dernier, dans le cadre du lancement du Club Rhum – Groupe Télégramme à Saint-Malo, la liste des premiers licenciés exclusifs de l'édition des 40 ans s'enrichit aujourd'hui de nouveaux acteurs. Ainsi, Mix, Crêperie Le Guen, Malo et Plein Fruit, viennent-ils agrandir la famille des produits agro-alimentaires qui porteront les couleurs de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Mais les licences ne s'ouvrent pas seulement aux plaisirs de bouche, puisque la société L'Arboiserie devient également licenciée pour les articles en bois.

10/12/2017

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin est venu sur le stand d'OC Sport Pen Duick - Groupe Télégramme pour parler des nouveautés 2018. Cette 11ème édition est une année exceptionnelle puisqu'elle fêtera les 40 ans de cette course mythique qu'est La Route du Rhum - Destination Guadeloupe.