Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

14/11 - 05h37

Les mots du matin...

Beyou dans du mou, Vauchel Camus arrêté sous un nuage, Coquelin dans les îles Canaries...


Jérémie Beyou – Maître Coq (Imoca) – 2ième au classement de 4h00 : « L'approche de l'arc antillais est un peu compliqué ! Je ne sais pas pour les autres mais pour moi, c'est compliqué. Voilà environ une heure que  le vent a molli. J'ai fait deux ou trois empannages mais là, il n'y a plus de vent. J'ai 4 nœuds de vent. Je n'arrive pas à capter le peu d'air qu'il y a et c' est très instable. Il y a beaucoup de nuages. Je pensais bien que cela allait mollir, mais je pensais que le plus difficile serait de faire le tour de l'île mais bon …  Cela doit aussi être le cas pour François (Gabart – Macif). On verra bien le résultat à la fin de la nuit. Je me suis bien reposé la nuit dernière et aujourd'hui parce que je me doutais que ça allait être compliqué. J'ai bien la pêche, j'ai envie que cela se termine mais hâte de bien terminer. On a vu d'autres arrivées en Figaro ou des fois tu gagnes et des fois ça revient par derrière ! »



Thibaut Vauchel –Camus- Solidaires en Peloton (Class40) – 3ème au classement de 4h00 : « C'est un début de nuit compliqué ! Je me fais avoir par des nuages sans vent. ! Je sors d'un nuage où je suis resté bloqué deux heures ! Je vais devoir affaler pour réparer ma grand-voile. Une fois que tu avances bien, tu as toujours un petit truc derrière à réparer c'est un peu frustrant. Nous avons un régime d'alizé instable, il n'est pas du tout établi. Au niveau des performances du bateau, avec Alex Pella, on est très proche. La seule différence c'est que cela fait deux ans qu'il navigue avec alors que moi, cela fait trois mois et puis c'est ma première transat en solitaire alors que lui a l'habitude du large donc c'est sûr que c'est une expérience.  Mais c'est bien, j'apprends des choses tous les jours. »


Luc Coquelin – Guadeloupe Dynamique (Catégorie Rhum) – 14ème au classement de 4h00 : « Je fais du tourisme entre Tenerife et Gran Canaria (archipel des Canaries). Je cherche du vent  car avec cette dorsale ce n'est pas évident. Je cherche les coups à faire. Il fait beau, c'est une superbe nuit, tout va bien. Entre Tenerife et Gran Canaria  c'est un peu mou mais on y croit ! Ça va revenir. Je vois très bien Santa Cruz et Tenerife, je vois les lumières de la ville. Je ne me sens pas seul.  Je veux absolument ramener le bateau à la maison. Même si c'est raté au niveau du classement j'essaie de faire marcher le bateau au mieux et pourquoi pas, rattraper quelques petits copains au passage. »


Autres actualités

24/05/2018

Les entreprises guadeloupéennes dans la course

Les entreprises guadeloupéennes dans la course

A l'instar de ce qui avait été organisé en octobre dernier à Saint-Malo, OC Sport Pen Duick, société organisatrice de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, en collaboration avec la Région Guadeloupe et la CCI des Îles de Guadeloupe, avait convié les acteurs économiques locaux et régionaux à la présentation du Club Rhum – Groupe Télégramme. Le 17 mai dernier, à l'hôtel la Créole Beach de Gosier, 80 entreprises ont répondu à l'invitation.

17/05/2018

so-boat, Maquettes officielles de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018

so-boat, Maquettes officielles de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018

À l'occasion des 40 ans de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, so-boat s'associe à la fête et va réaliser la maquette officielle de la course mythique. En plus d'accompagner les armateurs des bateaux, une collection unique de 4 maquettes aux couleurs de la célèbre transat sera spécialement créée : un Class 40, un Multi 50, un Imoca et un Ultime.