Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

15/11 - 18h08

Un week-end actif

Le match en tête de la Class40 n'a pas fini de proposer des retournements de situations. Car si le Catalan Alex Pella (Tales 2 Santander) semble de plus en plus intouchable sur son plan Botin redoutable au portant, les deux autres places sur le podium sont encore très ouvertes ! (+ vidéo)

Thibault Vauchel-Camus (Solitaires en Peloton) et Kito de Pavant (Otio-Bastide Médical) sont toujours au contact au gré des empannages, tandis que derrière, un autre trio bataille en rangs serrés avec Yannick Bestaven (Le Conservateur) qui doit probablement connaître des soucis techniques, Pierre Brasseur (Matouba) qui s'accroche sur son ancien Class40, et Stéphane Le Diraison (Ixblue-BRS) qui a effectué un superbe retour ces trois derniers jours.

Quant au peloton, il se délite de plus en plus avec Fabrice Amédéo (SNCF-Géodis) en ouvreur de piste, en compagnie de Miranda Merron (Campagne de France), mais il y a des prétendants pour le Top Ten avec l'Italien Giancarlo Pedote (Fantastica), le jeune Valentin Lemarchand (Maison Tirel Guérin) et Damien Seguin (ERDF-Des pieds et des mains) qui glissent dans des alizés d'Est installés. Et en queue de flotte, Nicolas Thomas (Guadeloupe Grand Large-1001 Piles Batteries) a enfin retouché les alizés qui ne devraient plus le quitter jusqu'à l'arrivée.

 


SOLIDAIRES EN PELOTON - JOUR 13 (envoi n° 2) par routedurhum 

Ils ont dit 

Alex Pella (Thales 2 – Santander) : «  Je suis rentré en plein dans les alizés. Hier on a un peu souffert. Là je suis à la limite de l'anticyclone. J'avais une bonne direction de vent et maintenant j'essaye de rattraper mes concurrents pour me recaler, ça ira mieux dans quelques heures. C'est une super course. Thibaut Vauchel Camus a fait de bon choix. Il a eu plus de pression que nous, il y aura une bonne bagarre jusqu'à la fin. Je suis heureux d'être ici, je fais la bagarre avec des gens que j'aime bien.  J'essaye de ne pas trop regarder les ETA, je vis au jour le jour.

 

Damien Seguin (ERDF – Des Pieds et des Mains) : « C'est très spécial en ce moment car j'ai des énormes problèmes d'énergie à bord donc je barre entre 12h et 15h par jour donc le repos c'est un peu quand je peux quand les conditions sont bonnes. En ce moment je puise dans mon  capital réserve, donc c'est sûr que je risqué d'arriver fatigué. J'ai la forme quand même, j'ai la chance d'être sur l'eau et encore en course. Je me bats pour rentrer dans les 10. Ce n'est pas facile avec toutes le galères que j'ai eues mais j'irai jusqu'au bout et chaque mille que je fais c'est un mille en moins à faire avant l'arrivée. Aujourd'hui cela se précise de plus en plus donc c'est pas trop mal.
J'essaye de faire ma course, je suis avec Fantastica (Giancarlo,  et maison Tirel Guerin. On se tire la bourre tous les 3 pour essayer d'être dans les 10.  Après derrière ils sont quand même plus loin et s'ils reviennent c'est qu'ils sont dans de très bonnes conditions !
 Là je n'ai pas énormément de vent  et on n'arrête pas de tirer des bords et empanner plusieurs fois par jour pour essayer de trouver le meilleur angle. On essaye de faire au mieux avec ce que l'on a. »

 

Halvard Mabire (Campagne 2 France) : « Ca va pas trop mal, je suis au milieu de l'Atlantique. Je suis en bonne compagnie avec un petit rassemblement de la flotte. J'avance tranquillement. C'est une belle lutte, c'est un peu décevant, les circonstances ont fait que les écarts sont énormes. Il y a une très belle lutte en Class 40 dans tous les petits groupes et l'écart est aussi énorme entre les groupes. Ces retards s'expliquent par une irrégularité des bonnes conditions qui se sont accentués dans le Finistère. En même temps ça permet aux bateaux qui sont à l'arrière de revenir dans le match. C'est une course étonnante. Heureusement en Class40 on est nombreux et il y a un bon niveau général. Chacun arrive a trouvé sa bonne course. On ne communique pas trop avec Miranda, deux ou trois petits mails de temps en temps mais pas plus. Ca s'organise très bien. Si l'écart se maintient ,j'aurai un bonne arrivée en Guadeloupe. »

Autres actualités

20/07/2018

Pierrick Tollemer et Resadia partent à la conquête de l’Atlantique Nord

Pierrick Tollemer et Resadia partent à la conquête de l’Atlantique Nord

En novembre prochain seront célébrés les 40 ans de la Route du Rhum, course mythique qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Pierrick Tollemer, entrepreneur et consultant conseil rennais, qui participera pour la deuxième fois à la course, a choisi Resadia, 1er Groupe d'experts IT pour l'accompagner dans cette compétition hors norme. 

19/07/2018

Le premier marin en situation de handicap sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Le premier marin en situation de handicap sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Sur son trimaran de 50 pieds, Fabrice Payen skipper de métier prendra le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Son objectif : prouver qu'on peut vivre sa passion même en situation de handicap. En participant à cette course Fabrice Payen pourra renouer avec ce qu'il est un marin et un sportif. Pour cela il sera accompagné de son équipe vent debout et portera les couleurs de l'association premiers de cordée.