Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

16/11 - 06h05

Saturday tropicale fever

Il est arrivé à Pointe-à-Pitre. Ce samedi soir, sous les latitudes tropicales, dans la nuit heure de Saint-Malo, Armel Tripon (For Humble Heroes) est arrivé en 4è position des monocoques IMOCA. Un premier Rhum bien enlevé pour ce bizuth de la grande transat en solitaire, qui accroche une course majeure dans une série qu'il découvre, à son palmarès. Un beau fait d'armes marqué par le plaisir d'affaler les voiles et de goûter à la convivialité des Guadeloupéens toujours sur le pont à Pointe-à-Pitre pour accueillir les marins au terme de leur traversée. 50 solitaires représentant quatre catégories sont toujours en course. Louis Burton sur son monocoque de 60 pieds (Bureau Vallée) est attendu dimanche dans la matinée.

Armel  Tripon, 4è IMOCA après 13 jours 14 heures de course : « je n'étais pas prêt à ça »

« Le premier objectif c'était d'arriver, je suis très content d'être là avec mon bateau sur ma première Route du Rhum. Cela a été intense tout le temps, physiquement et nerveusement. J'ai eu mon lot de problèmes qui m'ont handicapé par moment, mais cela ne m'a pas empêché de mener ma course. Je voulais finir en étant le plus proche des trois premiers bateaux au dessus de moi. Je finis au pied du podium, je suis très satisfait. Je navigue depuis des mois mais ce n'est pas la même intensité. 12 jours en continu avec un bateau physiquement très dur, je n'étais pas forcément prêt à ça. Je m'en suis bien bien sorti, mais nerveusement c'était dur. Je n'ai pas trouvé le sommeil, ça m'a usé. Mais ça y'est,  je suis qualifié pour le Vendée Globe, je suis content ! »

***

Stéphane Le Diraison – Ixblue – BRS (Class40) – 5ème au classement de 4h00 : « Ca va super bien ! Je suis excité par cette remontée de ces derniers jours ! D'un autre côté je commence à être très fatigué. Je commence à regarder la ligne d'arrivée. Là, ce sont des conditions assez agréables. Je pense arriver mercredi en fin d'après-midi. Nous devrions avoir du vent mardi et mercredi donc je devrais pouvoir faire le tour de la Guadeloupe dans la nuit de mercredi à jeudi. On va être prudent avec les fichiers météo qui ne sont pas toujours d'une parfaite précision. Je suis un compétiteur agnat tout. Ce qui m'intéresse dans la course c'est de me battre et de tout donner… de me concentrer sur la remontée.
Nous sommes à 14 jours de solitaire … j'ai mis du temps à rentrer dans un rythme. Maintenant c'est le cas et cela pourrait durer. C'est paradoxal, c'est quand on se sent bien dans le bateau que l'on voit la ligne d'arrivée. Je pourrais encore continuer mais je suis aussi impatient d'être a terre avec les copains. Dans mes rêves les plus fous je me vois faire un coup à Yannick (Bestaven – Le Conservateur) en faisant le tour de la Guadeloupe ! »

Bertrand Delesne – Teamwork40 (Class40) – 12ème au classement de 4h00 : « J'étais en train de faire une petite sieste parce qu'il y a encore deux heures, c'était des conditions compliquées avec pas mal de réglages. Mais là, je suis bien sur le bateau. J'ai envie de faire ma course même si on est détaché de la tête de course. Ca commence à être compliqué de grapiller des places. A nous, il reste quand même de milles, le but est d'avancer un maximum, on verra bien. Il y a de similitudes avec la Mini Transat, ce qui change c'est le format du bateau, on a un habitacle qui est génial mais les manœuvres sont différentes, il faut naviguer avec les voiles que l'on a.  Je me sens beaucoup mieux. J'ai vraiment l'impression de faire une course, mon bateau c'est mon outil de travail.  Jusqu'ici c'était assez fluide même si il y a toujours pas mal d'aléatoire. »

Jean Galfione – Serenis Consulting (Class40) – 19ème au classement de 4h00 : « La nuit dernière mon pilote m'a lâché, le bateau est parti en vrac, mon spi est déchiré … j'ai dû réparer. Je suis reparti hier après-midi. Il y a plein de choses que je découvre, il y a une part d'aventure. J'apprends beaucoup sur moi, sur la débrouille, les 14 jours sont passés très vite avec les conditions compliquées du début puis les alizés sympas donc je suis content de voir le nombre de milles descendre. La Guadeloupe, je m'y vois dans une semaine, je ne sais pas trop exactement c'est un peu vague encore. Quand je suis reparti, j'ai été content de recoller au peloton, je suis remonté doucement… Je suis extrêmement satisfait, il y a eu beaucoup de sentiments négatifs mais avant tout il fallait que je poursuive ce projet que j'ai avec tout le monde, avec mon équipe. »

Autres actualités

14/12/2017

La famille des licenciés exclusifs s’agrandit !

La famille des licenciés exclusifs s’agrandit !

Dévoilée en octobre dernier, dans le cadre du lancement du Club Rhum – Groupe Télégramme à Saint-Malo, la liste des premiers licenciés exclusifs de l'édition des 40 ans s'enrichit aujourd'hui de nouveaux acteurs. Ainsi, Mix, Crêperie Le Guen, Malo et Plein Fruit, viennent-ils agrandir la famille des produits agro-alimentaires qui porteront les couleurs de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Mais les licences ne s'ouvrent pas seulement aux plaisirs de bouche, puisque la société L'Arboiserie devient également licenciée pour les articles en bois.

10/12/2017

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin est venu sur le stand d'OC Sport Pen Duick - Groupe Télégramme pour parler des nouveautés 2018. Cette 11ème édition est une année exceptionnelle puisqu'elle fêtera les 40 ans de cette course mythique qu'est La Route du Rhum - Destination Guadeloupe.