Suivez votre ROUTE
 
 
Retour aux actualités

16/11 - 16h29

Des alizés plus consistants

Avec la fusion de l'anticyclone des Açores avec celui des Bermudes, le centre des hautes pressions se décale vers le Nord-Ouest en se renforçant ces prochaines 24h sur l'arc caraïbe (1 030hPa au lieu de 1 020 hPa ce jour) : il en découle un régime d'alizés plus consistants et plus stables sur la fin de parcours de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, ce qui devrait accélérer le rythme en tête et malheureusement ralentir les retardataires de la Classe Rhum.

Anne Caseneuve (Aneo) est quasiment assurée de s'imposer parmi les multicoques de la Classe Rhum et devrait en finir mercredi après-midi (heure locale), soit à l'issue de 17 jours et des poussières, très loin du temps de référence établi par Erwan Le Roux en Multi50 (11j 05h 14'), beaucoup moins bien que le meilleur temps que la skippeuse morbihannaise avait réalisé en 2006 (16j 09h 46'), mais probablement mieux que son temps de 2002 (17j 22h 37'). Bref à 700 milles du but, poussée par des alizés enfin établis et soutenus (Est 20-25 nœuds), Anne Caseneuve n'a pas trop d'inquiétude à avoir en traçant sa route à treize nœuds de moyenne. Elle n'a toutefois toujours pas réussi à devancer le trio leader des Class40 avec son trimaran de 50 pieds…


Leadership contesté en monocoque


Le match est pour le moins ouvert du côté des dix monocoques de la Classe Rhum : en tête, Wilfrid Clerton (Cap au Cap Location) maintient son rythme en jouant, comme le peloton des Class40, les bascules de vent afin de rester dans une même bande d'alizés calés entre le 21° et le 19° parallèles Nord. Il conserve toujours un coussin d'avance sur le duo étranger constitué du Britannique Sir Robin Knox-Johnston (Grey Power) et de l'Italien Andrea Mura (Vento di Sardegna). Ce dernier qui avait mené le train la première semaine a beaucoup souffert de l'affaissement des hautes pressions des Açores, l'obligeant à changer de stratégie en plongeant plein Sud pour s'échapper des miasmes anticycloniques. De septentrion, il est devenu méridional puisqu'il s'est glissé 100 milles plus au Sud que le leader et 50 milles plus bas que le doyen de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe !


C'est donc le timing des empannages qui devrait départager ces trois premiers monocoques qui ont encore 1 300 milles à couvrir et qui devraient apercevoir la montagne de la Soufrière en milieu de week-end. Ce triumvirat de monos est talonné de près par le petit trimaran jaune de Jean-Paul Froc (Groupe Berto) qui poursuit sans fléchir sa course vers la Guadeloupe à de bonnes moyennes (8-11 nœuds) : lui aussi devrait couper la ligne d'arrivée le week-end prochain mais il doit désormais regarder son sillage car Charlie Capelle (Acapella) revient progressivement sur son quasi-sistership ! Avec le renforcement des alizés prévus d'ici 48 heures sous le tropique du Cancer, le constructeur naval de Saint-Philibert peut imaginer grappiller une trentaine de milles par jour…


La dure loi des derniers


En queue de flotte, les cinq retardataires qui ont tous fait escale, qui en Espagne (Luc Coquelin-Guadeloupe Dynamique, Pierrick Tollemer-Ensemble pour Entreprendre, Christophe Souchaud-Rhum Solitaire/Rhum Solidaire), qui au Portugal (Éric Jail-Défi Cat, Daniel Ecalard-Défi Martinique), qui aux Canaries (de nouveau Pierrick Tollemer), cumulent des conditions météorologiques plus difficiles que les leaders ou le peloton.


Du vent contraire et puissant pour s'écarter des côtes ibériques, des calmes prolongés au large de Madère quand l'anticyclone a envoyé une dorsale vers le Maroc, des alizés plus poussifs pour s'éloigner de l'archipel canarien… Et ce n'est pas fini ! Avec le décalage des hautes pressions vers le Nord-Ouest, les vents d'Est au-dessus du tropique du Cancer, s'écroulent en prenant une orientation plus Nord avec la rétraction de l'anticyclone.

Ces jours prochains ne vont pas être faciles avec un marais barométrique sur la route des retardataires jusqu'au passage d'un front dégénéré mercredi matin sur les Canaries ! Il leur faut atteindre le 20° Nord pour espérer s'en sortir mieux auparavant, mais dès le milieu de semaine prochaine, c'est véritablement l'autoroute des alizés qui va s'installer durablement. Une aubaine pour ces cinq solitaires !

Autres actualités

10/12/2017

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer est venu s'informer sur les nouveautés 2018 !

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin est venu sur le stand d'OC Sport Pen Duick - Groupe Télégramme pour parler des nouveautés 2018. Cette 11ème édition est une année exceptionnelle puisqu'elle fêtera les 40 ans de cette course mythique qu'est La Route du Rhum - Destination Guadeloupe.   

06/12/2017

France Télévisions et OC Sport Pen Duick renouvellent leur partenariat jusqu’en 2020

France Télévisions et OC Sport Pen Duick renouvellent leur partenariat jusqu’en 2020

Fidèle aux épreuves organisées par OC Sport Pen Duick depuis de nombreuses années, France Télévisions a renouvelé son engagement ce mercredi, en direct du salon nautique de Paris, par le biais d'un accord cadre portant la signature d'Olivier Montels, Directeur délégué France 3 en charge du réseau régional, et Mathieu Sarrot, Directeur des événements pour la société organisatrice. Concernant toutes les courses mises en œuvre par OC Sport Pen Duick, ce partenariat va bien entendu concerner le 40ème anniversaire de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe et courra jusqu'à la prochaine édition de The Transat en 2020.